.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



MB & F LM Split Escapement
 
Le 10-11-2020
de MB & F SA

Au cours de ces quinze dernières années, MB&F s’est associée avec plusieurs horlogers talentueux.

Aujourd’hui, la maison genevoise met en lumière le travail d’un artisan traditionnel, via l’édition limité LM Split Escapement «Eddy Jaquet»: une série de huit pièces uniques représentatives de l’imagination et du savoir-faire extraordinaires du fameux graveur dans l’illustration des romans de Jules Verne.

Dans le cercle restreint des amateurs de montres signées par des horlogers indépendants, Eddy Jaquet est reconnu comme l’homme qui a l’art de transformer une montre en fresque narrative. Ceux qui suivent MB&F depuis longtemps sont déjà sensibilisés à son travail. Petit indice de son véritable talent artistique, c’est lui qui réalise à la main les caractères fluides que l’on trouve sur les moteurs des Legacy Machines.

Le plus marquant dans le travail du Neuchâtelois Eddy Jaquet, c’est l’intensité de sa portée et de son ambition. Le style est classique, l’exécution des figures humaines fabuleuse. D’une certaine manière, le thème fédérateur de la série LM Split Escapement Eddy Jaquet était inévitable. Maximilian Büsser explique: «Alors que nous étions réunis pour échanger nos idées autour d’une table, le thème des écrits de Jules Verne m’est venu immédiatement à l’esprit. D’une part parce que je suis passionné de science-fiction, mais aussi parce que la collection Legacy Machine sur laquelle Eddy avait déjà travaillé est essentiellement à l’image de la montre que j’aurais créée si MB&F avait été fondée 150 ans plus tôt.»

Vu l’ampleur de la surface disponible pour la gravure, la Legacy Machine Split Escapement (LM SE) fut un choix évident pour cette collaboration sans précédent. Au cours de ses recherches préliminaires, Eddy Jaquet a dévoré les livres de Jules Verne, lisant jusqu’à 60 romans et nouvelles de l’auteur français prolifique du 19e siècle. Parmi les huit histoires finalement retenues pour figurer dans l’édition limitée, certaines sont des plus appréciées comme Vingt mille lieues sous les mers, d’autres moins connues comme les Aventures du capitaine Hatteras. Fait notable, aucune des illustrations n’est tirée d’une œuvre d’art existante.

Non seulement Eddy Jaquet a dû exercer sa créativité et son talent de graveur au plus haut point, mais il a également été obligé de pratiquer son art avec les exigences et les limites imposées par le moteur de la LM SE. Dans l’ensemble de la collection, la platine-cadran dédiée à la gravure présente une surface plate mais, en réalité, elle a une épaisseur variable au verso, afin d’accueillir les différents composants du mouvement. Il n’était pas possible de graver la platine-cadran comme si l’épaisseur était partout la même; il a fallu repérer avec précision les zones les plus fines pour éviter de percer le support par inadvertance, là où la gravure devait être effectuée en profondeur.

Côté production, on a apporté plusieurs modifications à la LM Split Escapement afin de maximiser l’espace disponible pour la gravure et de permettre à Eddy Jaquet d’exposer pleinement son savoir-faire. Les sous-cadrans de la date et de la réserve de marche ont été ajourés, la platine-cadran élargie. On a dessiné une lunette plus fine et adapté la taille du boîtier à la nouvelle platine-cadran. Comme les dimensions des lunette et boîtier ont changé, il a fallu produire un nouveau dôme en verre, avec une incurvation moins prononcée compte tenu de son plus grand diamètre.

Enfin, pour mettre parfaitement en valeur chaque illustration, Eddy Jaquet a appliqué à la main un alliage de rhodium foncé, en ajustant l’ombrage de chaque détail selon les exigences de la scène.

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved