.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



URWERK accompagne les Avengers dans leur quête ultime
 
Le 09-06-2019
de Urwerk SA

« Tony Stark » alias « IronMan » est certainement le héros le plus charismatique du moment. Savant possédant son propre laboratoire high tech, il est intelligent, très intelligent voire surdoué, beau et riche. Bref, le Nerd sublime. Et pour sauver la moitié de l’humanité dans « Avengers : the Endgame », il a choisi pour son poignet les équipements les plus élégants et certainement les plus redoutables : la UR-105 CT Iron et la UR-111C Black Cobra.

Depuis sa sortie le 26 avril dernier, « Avengers : Endgame » multiplie les records : plus grand lancement mondial, plus importante sortie aux USA, plus grand hit en Chine ... URWERK est donc particulièrement fier de faire partie de cette aventure. Invité par Robert Downey Jr à rejoindre le casting des héros Avengers dès le tournage de « Spiderman : Homecoming » en 2017, URWERK a su, depuis, tisser des liens amicaux avec la star. C’est ainsi que la marque horlogère indépendante est à nouveau partie prenante du dernier opus Avengers.

Robert Downey Jr alias Tony Star alias IronMan arborait donc fièrement la UR-111 « Black Cobra » lors de la Première du film le 22 avril dernier à Los Angeles. Cette montre mécanique dévoilée par URWERK lors du salon horloger Baselworld est une série limitée de 25 pièces. Elle fait partie de la collection « Projets Spéciaux » de la marque, en marge de son emblématique indication des heures satellite. La UR-111C avec son double affichage des minutes - linéaire et trainante ; heures digitales sautantes ; secondes squelettées avec transmetteur optique ; couronne nouvelle génération totalement repensée est une montre résolument futuristique. « La science-fiction a toujours été une source d’inspiration majeure pour moi » déclare Martin Frei, co-fondateur d’URWERK et designer en chef de la marque « elle est toujours présente et visible dans les créations URWERK. Et là, d’un coup, nous avons traversé le miroir. C’est la fiction qui nous rattrape et nous absorbe dans son monde. C’est magique ! »

Dans ce monde de fiction, la UR-105 CT Iron crève également l’écarn. Pas de photo ici, nous ne voudrions pas spoiler l’action … mais cette montre mécanique à remontage automatique est reconnaissable entre toute. Il faut actionner la languette coulissante de la UR-105 CT pour en découvrir le mécanisme. Il s’agit ici d’une heure satellite construite sur la base d’un carrousel squeletté. Ce dernier enserre les quatre portants nécessaires à l’indication des heures. Ces satellites affichent chacun trois index et défilent tour à tour le long du rail des minutes pour un affichage du temps analytique et numérique. Une indication de la réserve de marche et une seconde digitale viennent compléter les informations présentes sur le cadran. La seconde digitale est originale. La pièce a été usinée grâce au procédé de photolithographie. Pour rendre cet élément aussi aérien que possible, chaque marqueur des secondes – qui décompte les dizaines de secondes - a été squeletté. Son poids est ainsi inférieur à 0.10 grammes.

Côté verso, deux turbines contrôlent le système de remontage de la pièce. Leur ajustement se fait à l’aide d’un levier. En position « FULL », le moindre mouvement est exploité pour le réarmement du ressort du barillet. Sur mode « STOP », le système de remontage est désactivé, la UR-105 se recharge alors manuellement par le biais de sa couronne. Une troisième position intermédiaire « RED. » (pour REDUCED) modère le remontage évitant ainsi une tension excessive du ressort de barillet.
A vous désormais de découvrir sur grand écran, le sort réservé au monde et plus particulièrement à notre garde-temps !

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved