.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



GREUBEL FORSEY - La Grande Sonnerie reçoit le prix « Exception Mécanique » du Grand Prix d’Horlog...
 
Le 12-11-2018
de Greubel Forsey S.A.

La Grande Sonnerie reçoit le prix « Exception Mécanique » du Grand Prix d’Horlogerie de Genève

Vendredi 09 Novembre 2018 : La Grande Sonnerie, la création Greubel Forsey la plus complexe à ce jour, a remporté le prix « Exception Mécanique » du Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

Onze années de recherches, l’assemblage de pas moins de 935 composants, le dépôt de deux brevets, l’intégration de la 3ème Invention Fondamentale Greubel Forsey (Tourbillon 24 Secondes), la mise au point d’une cage de résonnance acoustique générant une sonorité d’une grande pureté, l’installation de onze sécurités d’utilisation offrant un confort maximal, la pratique d’un test au porter de trois années… Ces quelques éléments donnent une idée de l’ampleur du projet. La création de la Grande Sonnerie fut un chantier quasi pharaonique entrepris par Robert Greubel, Stephen Forsey et leurs équipes. Ce Garde-temps représente la quintessence de leur savoir-faire et de leur idéal en matière d’excellence horlogère.


La création Greubel Forsey la plus complexe à ce jour

Sans nul doute, la Grande Sonnerie est une des plus grandes complications horlogères. Dès les tout débuts de leur association, Robert Greubel et Stephen Forsey ont d’emblée enclenché une réflexion sur ce que pourrait être leur vision, résolument contemporaine, de cette complication reine.

Durant onze années, la Grande Sonnerie a rythmé leur vie. Dans le plus grand secret, ils ont travaillé pour assembler les 935 pièces de ce Garde-temps, et surtout assurer une cohésion sans faille entre le mouvement, l’habillage et la part acoustique.

Son ergonomie garantit à l’usager un confort d’utilisation maximal. L’intégration des éléments et indications les plus importants (le tourbillon, les timbres cathédrale, les marteaux de la sonnerie, les indications de réserve de marche…) a en effet reçu une attention toute particulière afin de conserver un équilibre architectural. Qu’on en juge : les horlogers constructeurs sont parvenus à loger tous les composants dans une boîte en titane de 43.5 mm pour une épaisseur de 16.13 mm de hauteur, une présence somme toute raisonnable au poignet, compte-tenu de la complexité du Garde-temps.

Acoustique

L’acoustique de cette Grande Sonnerie est hautement performante, d’autant que le Garde-temps est étanche à 3 Atm (environ 30 mètres), une gageure de transmettre à l’extérieur un son clair et puissant. Tel un instrument à cordes, la cage de résonnance acoustique en titane a été conçue dans la carrure même, pour lui offrir le volume le plus important possible. Le tintement cristallin d’une grande pureté est transmis grâce à deux timbres cathédrale monoblocs à trois niveaux - deux notes (aigüe et grave) - qui sont visibles dans la fenêtre latérale du tourbillon.

À souligner : les deux marteaux sont visibles côté cadran, avec leur finition poli noir, anglés main et moulures polies. Le pont en or qui les soutient est gravé en relief, avec finitions également poli noir,

anglages main et moulures polies, avec leurs flancs étirés. Le mouvement se remonte manuellement, mais la sonnerie bénéficie aussi d’un système de remontage automatique grâce à une masse oscillante en platine avec notamment le texte des valeurs gravées – qui assure, en mode Grande Sonnerie, pas moins de 20 heures de réserve de sonnerie.
La Grande Sonnerie sonne les heures et les quarts en passant. Quant à la Petite Sonnerie, elle sonne les heures pleines en passant. Si souhaité, un mode Silence est disponible, activé grâce à un poussoir de sélection. La répétition minutes et son mécanisme de sonnerie additionnel sonnent, quant à eux, à la demande, l’heure exacte aux quarts et à la minute près.

Autre prouesse : ce Garde-temps est doté d’un régulateur de sonnerie silencieux, grâce à un volant d’inertie spécialement conçu pour atténuer au maximum le bruit habituel généré par la régulation de la vitesse de sonnerie.

Le Tourbillon 24 Secondes, 3ème Invention Fondamentale Greubel Forsey

La chronométrie du Garde-temps est assurée par la 3ème invention Greubel Forsey : le Tourbillon

24 Secondes, qui joue sur une vitesse de rotation rapide associée à l’inclinaison pour résoudre le problème des positions critiques de l’oscillateur dû à l’attraction terrestre. L’inclinaison de 25°, ainsi que la rotation rapide de la cage de tourbillon améliorent de manière significative, et plus particulièrement dans les positions stabilisées, les performances chronométriques d’un système qui ne comprend qu’un seul tourbillon. La Grande Sonnerie est le privilège d’un cercle très fermé de quelques manufactures. Seulement cinq à huit exemplaires de ce Garde-temps sont réalisés chaque année, dû à sa complexité.

Robert Greubel et Stephen Forsey remercient sincèrement leurs équipes, sans lesquelles un tel défi n’aurait jamais pu être relevé.

 



Copyright © 2001 - 2024 Inter Group News All Rights Reserved