.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



LOUIS MOINET inaugure son Musée digital
 
Le 04-10-2018
de LES ATELIERS LOUIS MOINET S.A.

« Pour les 250 ans de la naissance de Louis Moinet, nous avons voulu lui rendre un hommage très particulier. Il devait permettre au plus grand nombre de prendre connaissance de ses travaux, de manière pérenne et documentée, sans restriction d’accès. Notre Musée digital devient ainsi l’une des pierres angulaires de notre mission : replacer le nom de Louis Moinet au panthéon des horlogers. »

Les Ateliers Louis Moinet sont une des rares maisons, 100% indépendante, dont le patrimoine est aussi bien conservé. Il est également l’un des plus riches : plusieurs dizaines de pièces d’époque, toutes parfaitement authentifiées, signées de la main de Louis Moinet et, pour très large partie d’entre elles, en parfait état de marche. Pour des Ateliers indépendants dont la politique d’acquisition de ces pièces n’a commencé qu’il y a une quinzaine d’années, c’est un patrimoine historique exceptionnel.

Actuellement, ces témoins du grand siècle horloger sont visibles en deux types de lieux. Il y a d’abord le siège des Ateliers, à Saint-Blaise (NE). Là, pendules et instruments de précision de M. Louis Moinet (comme son Compteur de Tierces, 1816, premier chronographe certifié de l’Histoire) sont documentés, analysés, restaurés par des maîtres horlogers et artisans d’exception, notamment les quelques derniers spécialistes dans le monde qui travaillent à la pierre d’agate, maîtrisent la dorure au mercure, procurent leurs meilleurs soins à ce patrimoine unique, afin d’en préserver le caractère original.

Il y a ensuite les hauts lieux au sein desquels Louis Moinet avait ses entrées en son temps, comme la Maison Blanche ou la cour de l’Empereur Alexandre Ier dont les trésors sont aujourd’hui en grande partie au Musée de l’Ermitage. Plus de deux siècles après les commandes de ces hauts dignitaires auprès de Louis Moinet, nombre de pendules et horloges sont toujours en place dans ces palais et musées, témoins d’une histoire diplomatique où l’art horloger incarnait, dans l’apparat politique, la puissance et la culture des souverains et présidents.

Aujourd’hui, en 2018, précisément 250 ans après la naissance de Louis Moinet (Bourges, 1768), un troisième lieu permettra de prendre connaissance de son apport historique à l’art horloger : un Musée digital. « C’est un projet que nous murissons depuis un an. Il fallait une initiative qui soit accessible de partout, parfaitement documentée et qui présente de la manière la plus large possible la contribution de Louis Moinet à son siècle ainsi qu’aux suivants », explique Jean-Marie Schaller. « Aujourd’hui connu comme l’inventeur certifié du chronographe (1816), il nous fallait mettre au même niveau ses créations moins connues, notamment son Traité d’Horlogerie dont nous fêtons également cette année un anniversaire (1848 – 2018 : 170 ans de sa première publication) mais encore ses pendules et montres de poche ».

Aujourd’hui, le Musée Digital est mis en ligne pour les 250 ans de la naissance de Louis Moinet à l’adresse www.louismoinet.org. Le Musée comprend déjà quelques 150 photos sur les grandes réalisations de l’horloger. Le site a vocation à rester en ligne en permanence, mis à jour régulièrement par les équipes des Ateliers. C’est une première en horlogerie, une initiative rare d’une maison 100% indépendante. Les Ateliers n’y prévoient toutefois pas l’exhaustivité complète des travaux de Louis Moinet, pas plus qu’aucun musée du monde ne présente en totalité la carrière d’un sculpteur ou d’un peintre au même endroit, au même moment et en permanence. En cela, le Musée Digital de Louis Moinet est, comme tous les Musées au monde, l’expression sélectionnée et documentée des principales réalisations de l’artiste afin de mieux faire connaître son génie.

 



Copyright © 2001 - 2024 Inter Group News All Rights Reserved