Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Finalement, il fallait bien un chrono Montblanc pour « niquer Fillon »
 
Le 09-02-2018
de Business Montres & Joaillerie

Nos lecteurs ont pu le remarquer hier : Robert Bourgi, celui qui passe désormais pour avoir « tué François Fillon », s'est équipé d'un chronographe monopoussoir Montblanc pour changer le cours de l'élection présidentielle française…

S’il n’a pas physiquement « tué François Fillon », comme l’annonçait le titre du documentaire diffusé hier soir par BMFTV, l’avocat d’affaires Robert Bourgi a du moins porté l’estocade finale et donné le coup de grâce pour une obscure querelle de politesse soldée avec deux ou trois costumes piégés (Business Montres du 29 janvier). Sur la foi des premières images, nous nous demandions quel était le chronographe monopoussoir en or de Robert Bourgi : les images ne laissent plus guère de doute sur l’identité d’un Montblanc Villeret Grand Chronographe Authentique. Une montre en or rose à remontage manuel (mouvement Minerva rhabillé par Montblanc), facilement repérable à ses grands chiffres romains, lancée vers 2008, facturée à l’époque dans les 52 000 euros et déjà plus ou moins retirée des collections de la marque. « Pure mécanique horlogère », nous annonce le cadran (ci-dessous) : à l'époque, on ne doutait de rien chez Montblanc ! Si on comprend bien, cette « mise à mort » politique était un complot international : un tailleur français (Arnys), un « niqueur » franco-libanais pré-financé par des chefs d'État africains, la montre suisse d’une manufacture allemande appartenant à un actionnaire sud-africain…

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved