.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



LE MUSÉE OMEGA SE MET À L'HEURE... JAPONAISE!
 
Le 19-11-2019
de SOJH® - News des musées

Lematin.ch a parcouru au pas de charge l'histoire de la marque horlogère devenue lunaire il y a un demi-siècle. Dans un immeuble signé Shigeru Ban.

Le contenu n'a guère changé, fait d'une épopée industrielle entamée en 1848 avec la création d'un atelier par l'horloger Louis Brandt. Mais après avoir traversé la rue Jakob Sämpfli, à Bienne, le musée Omega s'est mis à l'heure de la modernité dans un immeuble signé par l'architecte japonais Shigeru Ban.

Jeudi dernier, l'horloger du musée David Julmy s'est mué en guide à travers une collection qui passe par la lune, au bras des astronautes américains. Les marques horlogères sont nombreuses à cultiver leur patrimoine, mais pas dans l'espace autant que le modèle Speedmaster, soumis à des tests montrés dans des présentoirs.

Cité du Temps

Au premier étage de la Cité du Temps, à la rue Nicolas G. Hayek, la visite commence par une vidéo panoramique immersive retraçant la mesure temps en commençant par l'ombre des obélisques. Le nouveau musée s'étale sur 900 m² dédiés à la lune, un peu, et au chronométrage, beaucoup. Au passage, «Le Matin» s'est offert une photo-finish.

Un îlot est bien sûr consacré à la saga James Bond, qui a conduit des clients incrédules à demander une montre possédant les mêmes gadgets... Des pièces présentées, il y a en un millier. Des prototypes conservés par la marque ou par des employés qui leur ont évité de finir à la casse. Mais dans une collection de 4 000 montres, la majorité des modèles qui ont fait l'histoire de la marque ont été rachetés dans des ventes aux enchères.

Le Matin

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved