Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



SIHH 2019 : quatre tonneaux rétro pour la collection Cartier Privé
 
Le 04-12-2018

Après la Crash en 2015 puis la Tank Cintrée en 2017, c'est au tour de l'un des plus anciens modèles de montres signés Cartier, aux côtés des mythiques Tank et Santos, d'avoir les honneurs de la collection Privé.

Suivant de peu la montre Santos en 1904, la Tonneau apparaît en 1906, rompant une fois de plus avec la tradition des montres de poche rondes. Tonneau ? Avec sa forme tout en courbes, sans rupture, son cadran oscille entre le rectangle et l'ovale. À l'époque, le boîtier en platine est tout aussi avant-gardiste, à une époque où bon nombre de montres sont en or. Les « vis armurier » soulignent le sens du détail maison. Cette année, Cartier célèbre cette forme originale avec un modèle heure-minute redessiné et un modèle double fuseau squelette poussant plus loin encore le travail de l'esthétique.

Cette année, la Tonneau est donc proposée en or rose ou platine, pour une forme oblongue et incurvée suivant l'arrondi du poignet. Chiffres romains, chemin de fer, cabochon de remontoir, bracelet de cuir, vis aux attaches : les codes horlogers de Cartier sont là. La montre reste fidèle au modèle original de 1906, tout en ayant été retravaillée pour s'adapter aux exigences actuelles, dont l'étanchéité.

Sur cette montre Tonneau, le volume de la lunette est travaillé d'un bloc, sans débord ni rupture de plan. Galbe et attaches se fondent dans la boîte. Les chiffres polis et rhodiés contrastent sur le fond du cadran – champagne pour la version or rose ou argenté en version platine. Ces modèles sont équipés du nouveau calibre manufacture 1917 MC doté de 38 heures de réserve de marche. La montre existe en version or rose ou dans une édition limitée numérotée de 100 pièces en platine avec cabochon rubis.

Squelettes voyageurs

La version squelettée n'est pas sans faire penser à la Tonneau XL double fuseau, sortie en 2006 dans la collection Paris de Cartier. Ici aussi, deux mécanismes initialement distincts affichent le home time et la deuxième heure. Pour ce double fuseau horaire dans un boîtier incurvé bat un seul et unique mouvement, le calibre 9919 MC, doté de 60 heures de réserve de marche, ce qui a supposé d'agencer spécialement le train de rouage en ligne.

Afin de respecter la forme allongée de la montre, tous les trains de rouage ont été alignés entre midi et 6 heures. Ensuite, le mouvement, pour s'adapter au boîtier incurvé de la montre Tonneau, a subi une modification de structure pour s'incurver à son tour. Esthétiquement parlant, les deux fuseaux ont été reliés, permettant une lecture aisée de l'heure sur les ponts du squelette. Le réglage du deuxième fuseau se fait par pression sur la couronne à 4 heures et par saut d'une heure. Des éditions limitées et numérotées de 100 pièces sont proposées pour les versions en or rose et platine, et de 20 pièces pour la version sertie baguette en platine.

www.lepoint.fr

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved