Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La Seiko Prospex couronnée montre sport de l'année 2018
 
Le 16-11-2018

Lors du Grand Prix d'horlogerie de Genève, Seiko a remporté le prix de la montre sport 2018 pour la Seiko Prospex 1968 Diver's Re-creation.

Les 29 membres du jury du GPHG, experts en horlogerie de luxe, ont récompensé la Seiko Prospex 1968 Diver's Re-creation, parmi une sélection de six montres sport, comme étant la meilleure montre sport de l'année. Le Grand Prix d'horlogerie de Genève est la récompense la plus convoitée de l'industrie horlogère et la cérémonie annuelle est à l'horlogerie de luxe ce que les Oscars sont au cinéma.

Le 9 novembre 2018, la cérémonie du Grand Prix d'horlogerie de Genève s'est tenue au théâtre du Léman à Genève. Douze prix dans différentes catégories et cinq prix pour d'autres réussites horlogères ont été attribués. Les 29 membres du jury, experts en horlogerie de luxe, ont récompensé la Seiko Prospex 1968 Diver's Re-creation parmi une sélection de six montres sport, comme étant la meilleure montre sport de l'année.

C'est la quatrième fois que Seiko remporte un prix à l'occasion du GPHG, mais c'est seulement la seconde fois pour une montre mécanique et la première fois pour une montre Diver's que la manufacture Seiko est récompensée. « Je suis très heureux de la décision du GPHG et des membres du jury d'accorder à Seiko ce prix, a déclaré le président et CEO de Seiko Watch Corporation, Shinji Hattori. Nous sommes très fiers de notre longue tradition dans la fabrication de montres de plongée et de notre expertise en matière de calibres à haute alternance. C'est un très grand honneur de voir notre réussite reconnue sur les plus prestigieuses scènes. »

La Prospex 1968 Diver's Re-creation

La toute première montre de plongée Seiko a été fabriquée en 1965. La réputation de Seiko en tant que leader des montres de plongée est le fruit d'une longue tradition d'innovations qui remonte à plus de 50 ans. Du premier boîtier en titane à l'invention du bracelet à soufflets, ces inventions sont devenues de véritables standards dans l'univers des montres de plongée.

En 1968, trois ans à peine après la naissance de la première montre de plongée Seiko, les ingénieurs de la manufacture ont relevé le défi en créant une montre de plongée hi-beat étanche jusqu'à 300 mètres, qui est devenue la référence des futures montres de plongée Seiko. Ce calibre automatique de haute précision, affichant une fréquence de 10 alternances par seconde, possède une structure monobloc avec une couronne vissée protégée et une lunette rotative unidirectionnelle.

L'original de 1968 était destiné à la plongée avec bouteilles, tandis que cette nouvelle recréation est spécifiquement conçue pour la plongée en saturation. Comme l'original, elle possède une construction monobloc et un fond plat. Elle intègre le calibre 8L55, spécialement conçu pour la plongée, réalisé et assemblé à la main par les maîtres horlogers Seiko dans le studio horloger Shizukuishi de Morioka, dans le nord du Japon. Ici, le polissage Zaratsu offre des cornes parfaitement lisses et nettement découpées, un verre saphir bombé procure une grande lisibilité, tandis que son bracelet en silicone haute technologie est particulièrement résistant. Les index à 12, 6 et 9 heures se démarquent par la forme pour garantir une lecture optimale de l'heure, même à 300 mètres de profondeur.

www.lepoint.fr

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved