Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Lange 1815 Tourbillon cadran émaillé : cent exemplaires d'exception
 
Le 24-07-2018

En cette été 2018, l’horloger saxon Lange & Söhne vient de dévoiler l’une de ses pièces d’exception dont elle a le secret. Il s’agit d’une édition limitée en platine (39.5 mm) à cent exemplaires de son modèle tourbillon à remontage manuel associé à un mécanisme de mise à l’heure Zero-Reset doté cette année d’un cadran émaillé.

Cette montre d’exception -n’ayons pas peur des mots- embarque un boitier en platine de 39,5 mm. Ce dernier est marqué d’un numéro unique situé entre 1/100 et 100/100 (fond de boite) et arbore un splendide cadran émaillé blanc sur base en cuivre.

Comme le souligne la marque dans son communiqué, « près de trente étapes manuelles sont nécessaires pour fabriquer un exemplaire ». A noter l’index de 12h, rouge, gravé et cuit séparément. Ce qui complique bien évidemment, énormément le travail.

De facture très classique mais toujours apprécié des véritables amateurs, ce cadran est complété d’aiguilles en acier bleui, des chiffres arabes et d’une minuterie en chemin de fer. Cet ensemble très cohérent et parfaitement lisible, n’est pas sans évoquer les montres de poche des 19ème et 20ème siècle.

Au premier abord, ce modèle au cadran émaillé blanc (toujours très pur dans cette matière) et aux lignes claires dégage une impression de « simplicité » et de « fonctionnalité ». Pourtant, à travers sa grande ouverture placée à 6h, elle dévoile déjà un peu de sa complexité : de fait, sous un pont orné d’un polissage spéculaire -de type poli miroir-, le tourbillon opère son mouvement en une minute.

Mais ce tourbillon est bien plus qu’un simple dispositif servant à compenser la gravité ; même s’il faut bien avouer que cette fonction n’a que peu d’intérêt dans une montre de poignet, cela reste toujours fascinant à observer. Les horlogers de chez Lange ont poursuivi le développement de cette complication, qu’ils ont complétée ici avec deux mécanismes brevetés.

D’un côté le mécanisme de remise à zéro Zero-Reset, présenté pour la première fois en 1997 avec la Langematik et de l’autre, un mécanisme d’arrêt secondes pour tourbillon, breveté en 2008 qui permet au garde-temps une marche et un réglage précis à la seconde près.

Comme toujours chez L&S, ce calibre de manuf’ L102.1 (remontage manuel ; 262 composants) arbore des finitions minutieuses et tout à fait somptueuses. Cette splendide mécanique de précision (21.600 alt/h) est visible à travers le fond de boîte en verre saphir. Les décorations sont sublimées par un contre-pivot en diamant, serti dans un chaton en or vissé, placé sur le pont des secondes gravé librement. La réserve de marche est de 72h.

L’ensemble se porte sur un bracelet en alligator noir cousu main avec boucle déployante en platine.

Montres-de-luxe.com

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved