Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Le top 5 des belles montres pour femmes attendues en 2017
 
Le 16-02-2017

À chacun(e) sa décennie ? Présentées en avant-première à Genève lors du SIHH, ces belles réinterprétations devraient faire parler d'elles.

Cadenas Rubis, Van Cleef & Arpels

La petite histoire . La montre cadenas n'est pas une nouveauté, bien au contraire ! Elle a su depuis les années 40 traverser les époques grâce à ses formes singulières. La légende raconte qu'elle doit son existence à la duchesse de Windsor qui aurait suggéré aux artisans du joaillier de la place Vendôme de dissimuler un cadran dans le fermoir d'un bracelet pour consulter, le plus discrètement possible, l'heure dans les soirées mondaines.

Pourquoi on l'aime ? Parce qu'elle est fidèle à son esthétique originelle. La montre-bijou enserre le poignet d'une double chaîne serpent délicieusement rétro. Le fermoir en or rose se pare quant à lui de rubis taille princesse sur le dessus de la boîte et du fermoir.

Altiplano, Piaget

La petite histoire. Il y a 60 ans tout juste, Valentin Piaget présentait à la foire de Bâle un modèle extra-plat baptisé Altiplano. La finesse inédite de son profil et la pureté de son cadran redéfinissent instantanément les codes de l'élégance. Ses caractéristiques techniques révolutionnent quant à elles le monde horloger. Avec une hauteur de 2 mm, le calibre à remontage manuel 9P qui anime le garde-temps permet une plus grande ouverture de cadran et ouvre le champ des possibles à l'ornementation et à la couleur.

Pourquoi on l'aime ? Pour son anniversaire, l'Altiplano renoue avec une des signatures du style Piaget : les cadrans flamboyants en pierres dures. Et cela tombe bien, puisque les pierres « semi-précieuses » ont le vent en poupe. À la croisée de l'horlogerie et de la joaillerie, le cadran du modèle G0A42174 se pare d'une opale iridescente à la blancheur lactée, ourlée d'une lunette en or rose sertie de 72 diamants. Un parfait mélange d'audace vintage et contemporaine.

Laureato, Girard-Perregaux

La petite histoire. La Laureato est un grand classique des années 70. Son allure sportive, sa lunette octogonale encerclant un boîtier rond, sa tapisserie « clou de Paris » et son boîtier sans corne intégré aux maillons métalliques du bracelet en font un modèle reconnaissable entre mille. L'icône de la maison, qui avait fait son retour sous la forme d'une série limitée pour les 225 ans de la manufacture suisse, poursuit son aventure contemporaine avec un tout premier modèle dédié aux femmes.

Pourquoi on l'aime ? Parce que c'est l'incarnation de la montre sport chic. Avec 34 mm de diamètre et 7,75 mm d'épaisseur, elle présente un volume idéalement proportionné. Les maillons de taille variable, articulés de manière parfaitement souple, épousent au plus près le poignet pour faire du garde-temps un modèle particulièrement agréable à porter. Le boîtier offre enfin une diversité de matières qui suit de près les goûts et les aspirations des femmes en quête de détails raffinés, portables au quotidien. Notre préférée ? Celle en acier, cadran bleu et lunette sertie de 56 diamants taille brillant.

Panthère, Cartier

La petite histoire. La montre Panthère est née dans les années 80. Souple, sensuelle, féline et, ô combien, féminine, cette icône de la maison met en exergue l'intemporalité des créations Cartier. La star des 43 vitrines du stand au Salon international de la haute horlogerie qui a eu lieu fin janvier à Genève avait été arrêtée en 2004 et revient dans une version waterproof presque identique à l'original.
Pourquoi on l'aime ? Parce qu'elle incarne l'esprit festif et léger des années 80.

Rendez-vous Sonatina, Jaeger-LeCoultre

La petite histoire. Si 2016 était l'année Reverso, 2017 sera celle du modèle Rendez-Vous. Le garde-temps tout en rondeurs qui a vu le jour dans la vallée de Joux il y a cinq ans talonne déjà l'historique Reverso en termes de chiffre d'affaires. Il faut dire que ce modèle automatique a été exclusivement pensé pour les femmes, et plus particulièrement pour les amatrices de beaux objets horlogers.

Pourquoi on l'aime ? Parce qu'elle affiche une versatilité en harmonie avec le quotidien des élégantes. Ronde et fine à la fois, elle laisse les femmes changer de bracelet ou de boucle au gré de leurs envies, et sans aucun outil. Pour rappeler discrètement un rendez-vous à venir, les horlogers de la manufacture ont imaginé une nouvelle fonction Sonatina. Sur le cadran délicatement guilloché, une petite étoile à déplacer permet de marquer d'un tintement gracieux l'heure dudit rendez-vous. Une alliance parfaite de beauté et de fonctionnalité.

www.lepoint.fr

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved