Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Audemars Piguet devient sponsor du Montreux Jazz Festival
 
Le 28-11-2018

L’horloger du Brassus va remplacer Parmigiani comme l’un des principaux soutiens du festival

Audemars Piguet va mettre un nouveau pied à Montreux. Selon les informations du Temps, dès l’année prochaine, la marque horlogère du Brassus (VD) sera le nouveau «global partner» du Montreux Jazz Festival (MJF) aux côtés des hôtels Accor. Elle y remplacera Parmigiani, qui occupait cette place depuis mai 2007.

Ce statut de «partenaire global» assurera à Audemars Piguet une présence durant le festival (du 28 juin au 13 juillet prochain), mais également dans les cafés du Montreux Jazz (situés à Abu Dhabi, Lausanne, Genève, Montreux, Paris et Zurich), dans la déclinaison japonaise du MJF ou dans la Montreux Jazz Artists Foundation, qui promeut de jeunes artistes.

«Au-delà du chèque et du logo»

Lorsque Parmigiani a fait connaître sa volonté de se désengager du festival, des discussions préliminaires ont eu lieu avec différentes marques horlogères. «J’avais approché plusieurs sociétés mais, très vite, le curseur s’est posé sur Audemars Piguet», confirme Mathieu Jaton, directeur du MJF.

Il faut dire qu’Audemars Piguet était déjà lié au festival en soutenant financièrement la numérisation de ses archives aux côtés de l’EPFL. Cette association se voit donc aujourd’hui renforcée. «Ce n’est pas juste un chèque et un logo. Nous voulons vraiment que nos deux entités se complètent et se développent en parallèle», assure Mathieu Jaton.

Trois piliers

«Jusque-là, nous faisions du mécénat pur et dur mais quand nous avons entendu que Parmigiani allait peut-être sortir, nous avons senti qu’il fallait aller de l’avant», précise François-Henry Bennahmias, patron d’Audemars Piguet. Ce dernier ajoute que la musique prendra toujours plus d’importance pour son entreprise. «Avec le golf et l’art contemporain, nous voulons en faire le troisième pilier de notre communication», promet l’homme fort du fabricant de la Royal Oak.

En ce sens, le soutien au Montreux Jazz Festival pourrait n’être qu’une première étape. «Il n’est pas impossible que l’on se mette à travailler avec des gens très, très connus», glisse encore François-Henry Bennahmias sans donner davantage de précisions. En 2009, la marque avait déjà réalisé une édition limitée avec Quincy Jones.

Pas de chiffres

Sur le contrat en lui-même, aucun chiffre n’est articulé mais il devrait se chiffrer en plusieurs centaines de milliers de francs. En 2007, lorsque Parmigiani avait annoncé son soutien au festival, il était alors question d’un montant de 500 000 francs par année.

Aujourd’hui, la marque en mains de la fondation de la famille Sandoz est en difficulté financière. Dans une interview donnée à la presse spécialisée la semaine dernière, le nouveau patron de Parmigiani, Davide Traxler, dit avoir pris la décision de «réduire ses investissements européens pour augmenter ceux en Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient».

Valère Gogniat
LE TEMPS

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved