.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Sonnerie Souveraine de F.P. Journe
 
Le 22-10-2018

En première mondiale horlogère et par le biais de son site internet, F.P. Journe présente le son binaural de la Sonnerie Souveraine, enregistré dans la chambre anéchoïque de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne). Une expérience unique qui propose une immersion totale au cœur du mouvement de cette montre à sonnerie d’exception.

Le binaural est une technique d’enregistrement réalisée afin de créer un son tridimensionnel. Pour l’enregistrement binaural de la Sonnerie Souveraine, F.P. Journe a utilisé des oreilles artificielles dotées de micros. Dans le choix des composants jusqu’aux formes et aux proportions, tout est conçu dans ce dispositif pour restituer un son le plus fidèle possible à une expérience humaine.

Pour cette première mondiale dans le domaine horloger, F.P. Journe a investi la chambre anéchoïque de l’EPFL. Cette école figure parmi les institutions scientifiques les plus innovantes et les plus productives au monde. Sa chambre anéchoïque de 200 m3 a toutes ses parois - y compris le sol - intégralement couvertes de dièdres en laine de verre d’un mètre de hauteur, permettant une absorption optimale du son.

La Sonnerie Souveraine avec Grande Sonnerie et Répétition Minutes est la seule montre-bracelet de ce type offrant une totale sécurité d’utilisation, avec précision et confort. Six années de recherche et de mise au point et dix brevets témoignent de l’«Invenit» et du «Fecit» de cette œuvre.

Le privilège d’une montre à grande sonnerie est de disposer de l’heure en musique. La maison genevoise, passée experte dans la maîtrise de la résonance, sait l’importance des ondes acoustiques dans l’art de la mesure du temps. Elle trouve toute sa raison d’être lorsqu’il s’agit de retransmettre l’heure en sons. Le signal sonore émis par les gongs extraplats de 3/10 de millimètre a été traité avec autant d’importance que le mode de fonctionnement de son mécanisme qui impose une frappe très spécifique des marteaux. En effet, le poids de frappe d’un marteau de la Grande Sonnerie est de l’ordre de 0,3 gramme. Cette force est, pour avoir un ordre de grandeur, entre 10 et 15 fois inférieure à celle employée pour faire sonner une répétition minutes classique.

Toutefois, parce que le travail d’acoustique a été particulièrement soigné et les solutions techniques parfaitement adaptées à ce type de complication, la Sonnerie Souveraine produit un son plus riche que n’importe quel garde-temps à sonnerie de taille équivalente. Par ailleurs, un mode de sélection inédit via le poussoir à 4 heures permet de choisir entre trois possibilités: Grande Sonnerie, Petite Sonnerie et Silence. Le poussoir à 2 heures active la Répétition Minutes à la demande.

Pour le boîtier de cette pièce, F.P. Journe a exceptionnellement abandonné les métaux précieux qui lui sont chers pour une noble cause, assurer la meilleure sonorité possible en tirant parti de la structure cristalline de l’acier.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved