.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Hublot Design Prize 2018
 
Le 27-09-2018

Ils nous accompagnent au quotidien, ces objets au design emblématique qui ont parfois atteint une telle reconnaissance que le nom de leur créateur ou leur propre nom est aussi connu que la marque à laquelle ils sont associés. Ils sont devenus des icônes et impriment à leur façon un état d’esprit sur le monde.

Une trajectoire connue pour la Big Bang, reconnaissable entre mille, qui fait partie de ces icônes. Une trajectoire que Hublot veut offrir à la nouvelle génération de designers. Une génération qui voit le design comme un moyen de véhiculer un message, qu’il soit celui de réduire les inégalités, de consommer et donc produire de manière responsable et durable, de reconnecter les gens, de rendre l’intangible tangible ou encore de prôner un monde «gender neutral».

Ils ont du talent, ils ont une vision, ils sont le design de demain. Sous le regard d’un jury composé de six personnalités influentes du design en Suisse et dans le monde, le Hublot Design Prize leur offre un tremplin, une opportunité de gagner en notoriété et en visibilité. Pour la quatrième édition de la remise de cette distinction, la manufacture nyonnaise avait choisi le cadre très épuré du salon automobile Grand Basel, un événement qui envisage le monde automobile sous un angle novateur.

La qualité des œuvres présentées cette année était telle que le jury a peiné à choisir un seul lauréat parmi les sept projets finalistes. Il a finalement décidé que l’originalité et la vision engagée de deux projets seraient ex aequo. Formafantasma et Dozie Kanu se partageront donc la somme de 100’000 francs remise par la manufacture.

Né en 1993 à Houston (USA) et diplômé de l’Ecole des Arts Visuels de New York, Dozie Kanu vit à Lisbonne. Sa signature: il aime dans ses créations opposer les matières, réunir les contraires. Son but: donner à ses objets une énergie particulière, de celle qui véhicule un message. Des meubles fonctionnels aux lignes sculpturales infusés d’influence street art.

Le studio Formafantasma est quand à lui composé d’un duo de designers italiens basé à Amsterdam - Andrea Trimarchi (1983) et Simone Farresin (1980) -, tous deux diplômés de l’Académie de Design d’Eindhoven. On les appelle les «visionnaires du design de demain». Leur signature: expérimenter sans cesse de nouveaux matériaux en s’inspirant de traditions et de cultures locales, tout en créant un pont entre artisanat et industrie, objet et consommateur. Ils ont compris l’importance de l’objet comme véhicule culturel et social.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved