.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Le Chronomètre à Résonance de F.P. Journe a 35 ans
 
Le 20-04-2018


On ne s’improvise pas un des meilleurs horlogers de son temps. On le devient pas à pas, porteur d’un long héritage. Et ce n’est pas un hasard si, à travers les siècles, s’établissent des filiations aussi éclatantes que mystérieuses entre horlogers mus par une même passion.

Antide Janvier construisit sa première sphère mouvante en bois à l’âge de 15 ans, exploit reconnu deux ans plus tard par l’Académie des sciences de Besançon. Le jeune François-Paul commença la construction de sa première montre à tourbillon à l’âge de 20 ans et à 22 ans, il conçu un premier planétaire.

Parmi les nombreux chefs-d’œuvre d’Antide Janvier, horloges compliquées astronomiques et autres sphères mouvantes, on retiendra ici sa maîtrise du phénomène physique de résonance dans un régulateur, phénomène naturel dont seul F.P. Journe perpétue aujourd’hui la délicate et difficile technique à travers une conception moderne, celle d’une montre-bracelet mécanique portée à la plus haute précision.

Résumer une grande pendule double dans le petit espace d’une boîte de montre-bracelet, était-ce possible? F.P. Journe a douté et néanmoins tenté cette course de l’extrême précision mécanique pour une mesure ultraprécise du temps.

Pour F.P. Journe comme pour Antide Janvier, il aura fallu plusieurs années pour réaliser l’impossible gageure. F.P. Journe cherche, calcule, réfléchit, renonce, reprend calculs et dessins jusqu’à véritablement entrer en résonance intellectuelle avec Antide Janvier et là, il commence à comprendre et peut tenter de suivre la même voie, la même réflexion. La première montre-bracelet à «Résonance» a été commercialisée en première mondiale en l’an 2000.

Pensée, développée et construite pour répondre aux exigences du porter au poignet et offrir une chronométrie poussée à l’extrême, cette montre représente un des défis les plus fous dans le domaine de la montre mécanique! Chacun des deux balanciers est alternativement excitateur et résonateur. Lorsque les deux balanciers sont en mouvement, ils entrent en sympathie et se mettent à battre naturellement en opposition. Les deux balanciers s’épaulent alors l’un l’autre, donnant plus d’inertie à leur mouvement.

Cet accord n’est toutefois possible que si la différence de fréquence de l’un à l’autre n’excède pas cinq secondes par jour de différence cumulée sur six positions. Leur réglage est d’une extrême délicatesse.

Alors qu’un mouvement perturbateur externe affecte le fonctionnement d’une montre mécanique traditionnelle, cette même perturbation produit, pour le Chronomètre à Résonance, un effet qui accélère un des balanciers autant qu’il ralentit l’autre. Peu à peu, les deux balanciers reviennent l’un vers l’autre pour retrouver leur point d’accord, éliminant ainsi la perturbation. Ce mécanisme révolutionne les standards établis et offre une précision encore jamais égalée dans la montre-bracelet mécanique.

En 2004, F.P. Journe réalise enfin un autre rêve, fabriquer ses mouvements de haute horlogerie en métal précieux, l’or rose 18 carats. Le Chronomètre à Résonance se pare alors pour la première fois d’un mouvement en or rose. Une spécificité que l’on retrouvera sur tous les chronomètres de précision de la marque.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved