.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Exposition Vacheron Constantin à Genève
 
Le 04-09-2017

Jusqu’à fin septembre, Vacheron Constantin expose dans sa boutique de la Place Longemalle une collection remarquable d’horloges de table des années 1920-30.

Uniques au monde, ces pièces issues du patrimoine de la manufacture se caractérisent par un style Art déco aux influences asiatiques. Alliant métiers d’art, expertise mécanique et inspiration orientale ou géométrique, chacune reflète le courant artistique de son époque et le savoir-faire exclusif de la maison. Des œuvres horlogères ornementales d’une grande diversité esthétique et d’une rareté exceptionnelle, à découvrir dans l’ambiance feutrée de la boutique Vacheron Constantin, à Genève.

Gardien d’un trésor, le Patrimoine de Vacheron Constantin détient un précieux héritage composé de plus de 1’300 créations horlogères et d’un extraordinaire fonds d’archives. Autant de témoins de l’histoire et du savoir-faire de la manufacture, mais aussi de l’évolution de l’horlogerie au fil des siècles. Ce joyau, le Patrimoine a la double mission d’en assurer la conservation et de le rendre accessible au public. Intitulée «Reflets du Temps», cette nouvelle exposition met en lumière une facette méconnue de l’histoire de la maison: la création d’horloges de table à la fin des années 1920. Objets de cette exceptionnelle collection patrimoniale, une douzaine de pièces uniques sont ainsi dévoilées pour la première fois au public.

D’une grande variété stylistique, les horloges de table conçues par Vacheron Constantin entre 1920 et 1930 reflètent l’originalité - voire l’excentricité -, le savoir-faire mécanique et les métiers d’art durant les prolifiques Années folles. Véritables pièces ornementales, ces créations réalisées sur mesure, célèbrent les courants artistiques de leur époque, mêlant l’équilibre formel de l’Art déco, le japonisme, les inspirations du symbolisme chinois et les goûts esthétiques de leur commanditaire. De petit format, toutefois bien plus imposante qu’une montre à gousset, l’horloge de table offrait de nouvelles surfaces d’expression aux métiers d’art. Les meilleurs artisans - graveurs, sertisseurs ou émailleurs - dont s’entourait Vacheron Constantin, joignaient ainsi leur talent à celui des horlogers de la manufacture, pour donner vie à des créations aussi techniquement abouties que somptueusement ouvragées.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved