.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Van Cleef & Arpels transforme le mythe en réalité
 
Le 01-11-2019

Passez deux jours en compagnie de la Maison Van Cleef & Arpels et un nouveau monde s’ouvre à vous.

La semaine dernière, j’ai eu le privilège de pouvoir visiter les ateliers de Van Cleef & Arpels à Genève. Cela m’a permis d’observer de près la maîtrise des Métiers d’Arts d’une marque qui fait également preuve d’un grand savoir-faire horloger. Cette visite en totale immersion a été suivie par un petit séjour à Paris afin d’assister au lancement des nouvelles collections enchanteresses que la Maison dédie aux femmes. Après la présentation de la gamme Ponts des Amoureux, il est ici question des talents de Van Cleef & Arpels en matière de narration poétique.

Depuis ses débuts en France il y a plus de 100 ans, Van Cleef & Arpels n’a eu de cesse de vouloir nous parler d’amour et de romance en se focalisant sur des histoires de passion et d’émotions. Contrairement à toutes les autres marques, la Maison ne débute pas son processus horloger avec une ébauche. Elle part d’un concept, d’une histoire merveilleuse à raconter, pour ensuite créer une montre à son image.

Au sein des ateliers de la marque, les maîtres horlogers partagent ainsi le même espace que les artisans : graveurs, émailleurs, peintres et sertisseurs. De leur travail en commun naissent des montres aussi séduisantes qu’envoûtantes. De fait, Van Cleef & Arpels possède l’un des plus vastes départements de la profession en ce qui concerne l’émaillage et la peinture miniature avec plus d’une vingtaine d’artisans experts en techniques anciennes comme émail grisaille, translucide, plique-à-jour et bien d’autres encore. Certains d’entre eux passent entre 40 et 50 heures sur un seul cadran.

La révélation du Temps

Cette année, les dernières collections ont été dévoilées lors d’un gala à Paris, dans le bâtiment historique de la Garde républicaine, construit juste après la Révolution en 1789. Aujourd’hui, les occupants de la caserne sont chargés de la protection du Président français et du gouvernement. Une douzaine de chevaux de la Garde en plein entraînement dans la cour donnait déjà le ton de cette soirée de gala avec Nicolas Bos, CEO de la marque, en maître de cérémonie. Rien ne préparait toutefois le visiteur à ce qui l’attendait une fois à l’intérieur de la bâtisse, où scintillait de mille feux pléthore de montres joaillières signées Van Cleef & Arpels. Le hall dans son entier avait été aménagé pour donner l’impression d’une balade dans Paris, ponctuée par de multiples répliques des célèbres monuments de la capitale.

Un « tableau » après l’autre laissait admirer les créations de la marque selon des thèmes répondant ici aux montres à complications Ponts des Amoureux, là aux pièces artistiques fleurs et oiseaux mises en valeur dans un jardin urbain. Le carré central était quant à lui dévolu aux pièces historiques et autres curiosités comme des montres tabatières ou à parfum. À chaque « rue » ses surprises et ses merveilles horlogères. Outre la collection Ponts des Amoureux, Van Cleef & Arpels a également présenté une série de créations Charms Extraordinaire : des montres aux cadrans illustrant des amants aux quatre coins de la ville. Tout comme des modèles Poèmes en Fleurs aux cadrans artistiques imitant différentes fleurs en pleine éclosion. Sans oublier une série de montres à secret répondant à des thématiques florales et végétales.

Couples mythiques

Malgré tout, la ligne la plus romantique était bel et bien cette série de huit montres joaillières à secret, autant de pièces uniques relatant l’histoire de couples légendaires tirés de la littérature ou de l’opéra avec un fascinant souci du détail. Il existe deux versions de la montre à secret Aïda & Radamès évoquant l’histoire d’amour entre un jeune commandant égyptien et une princesse éthiopienne qui a inspiré Verdi. Chacun des modèles arbore un bracelet élaboré, constitué de centaines de composants méticuleusement sertis et assemblés pour un parfait confort. Le bracelet est tout en courbes d’or poli qui imitent les dunes de sable longeant le Nil. Certaines d’entre elles sont serties de saphirs dans des tons dégradés de manière à imiter les reflets chatoyants du fleuve. Au centre des deux bracelets trône une fleur de lotus en saphir rose ou bleu selon la version (env. 6 carats chacun). La partie du bracelet porteuse du cadran se glisse en dessous du motif floral central. La version en or et bleu profond arbore un cadran qui se décline en marqueterie de lapis-lazuli et nacre, alors que la version bleu pâle avec un lotus rose arbore un cadran fait de turquoise et lapis-lazuli. On trouve un unique diamant à 12 h sur le cadran, compris comme une ode à un rendez-vous secret.

Avec cette série, Van Cleef & Arpels rend hommage à une douzaine d’autres figures mythiques, dont Aphrodite et Adonis, Philémon et Baucis, qui, selon la mythologie grecque, ont été transformées en arbres entrelacés pour l’éternité en récompense de leur gentillesse envers les voyageurs de passage. La montre est ornée de diamants et d’émeraudes en motif de feuilles. Un dôme serti d’émeraudes se soulève pour révéler le cadran serti de diamants. Toutes ces montres romantiques témoignent de l’habileté et du savoir-faire de Van Cleef & Arpels, passé maître dans l’art de raconter des contes joailliers.

FHH Journal

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved