.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Petite histoire des concours de chronométrie à Neuchâtel
 
Le 11-09-2019

Des universitaires nous éclairent sur des sujets d’actualité, de société ou de recherche. Aujourd’hui, Amandine Cabrio, doctorante en histoire des techniques à l’Université de Neuchâtel, évoque l’histoire des concours de chronométries dans le canton de Neuchâtel.

Le 30 août 2019, le délai de dépôt pour les pièces participant au Concours international de chronométrie 2019 se clôt.

Cet événement d’importance pour de nombreuses marques horlogères nous permet ici de rappeler la longue histoire des concours de chronométrie dans le canton de Neuchâtel.

Si des concours existent déjà dans les années 1820, la nécessité d’une certification officielle est réclamée en 1855. Les délégués neuchâtelois de retour de l’Exposition universelle à Paris souhaitent la fondation d’un observatoire, avec pour mission la vérification des pièces de précision.

Inauguré officiellement en 1858, l’Observatoire cantonal de Neuchâtel détermine le temps d’une manière scientifique et appropriée aux besoins de l’industrie horlogère tout en produisant des observations scientifiques. Le service chronométrique est institué le 22 janvier 1861 tandis que les concours, avec des prix, sont officialisés le 5 décembre 1865.

Si l’Observatoire cantonal met en place une procédure scientifique d’expertise en établissant des protocoles d’examen et critères de précision – qui a évolué au fil des innovations technologiques –, les règlements des concours sont aussi l’objet de changements. Ils se doivent de suivre les demandes du monde horloger, tout en maintenant des critères garantissant l’expertise.

Dans ce cadre-là, les concours connaissent plusieurs moments de crise, notamment dans les années 1910 puis 1920. L’arrivée du quartz en 1950 changea également de manière profonde les critères de précision. Les critères étant jugés désuets, les concours de l’observatoire cantonal furent suspendus le 26 avril 1968, avant d’être abolis en 1976.

Le Concours international de chronométrie, qui a eu lieu successivement en 1923 et 1948, a été relancé en 2009. Il est organisé en partenariat avec le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC), la Fondation Timelab et le Laboratoire Dubois, sous le contrôle du Musée d’horlogerie du Locle – Château des Monts.

Arcinfo

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved