.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Adieu Baselworld ? Pas encore, mais ...
 
Le 15-06-2019

Adieu Baselworld ? Pas encore, mais les marques horlogères du géant du luxe vont faire leur propre show sous le soleil en janvier 2020.

Les équipes de Baselworld avaient sans doute poussé un soupir de soulagement quand, après tant de défections (Swatch Group, Dior, Hermès, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, et maintenant Breitling), le groupe LVMH avait annoncé il y a quelques mois qu'il serait présent en 2020 lors de la prochaine édition du premier salon horloger au monde. Baselworld pouvait encore se donner quelques mois pour se réinventer, tant que son célèbre Hall 1 accueillait encore Rolex, Tudor, Patek Philippe, Bvlgari, TAG Heuer, Hublot et Zenith.

Mais les temps changent. De grands noms tels qu'Audemars-Piguet et Richard Mille quittent le Salon international de la haute horlogerie de Genève : sans détaillant, sans revendeur, avec 100 % du chiffre d'affaires (ou presque) réalisé dans des boutiques en propre, être présent sur un salon est devenu inutile. Ajoutez à cela le lent essor de la vente en ligne des montres de luxe, quel qu'en soit le prix, du moment que la marque est réputée et que le site qui les propose l'est tout autant, tel Bucherer. De son côté, Louis Vuitton a déjà abandonné depuis des années le rendez-vous de Bâle pour aligner ses présentations sur le rythme de la mode, au sein des salons de son hôtel particulier de la place Vendôme.

Dans la droite ligne d'un virage hôtelier

Quid alors de l'intérêt pour un groupe de la dimension de LVMH de continuer à consacrer des millions d'euros par an, entre location de stand et personnels, à sa présence au salon de Bâle ? En résumé : aucun. Et encore moins quand on constate la dimension des ambitions du géant du luxe dans le domaine hôtelier : en sus du rachat en décembre dernier des 34 palaces et hôtels de luxe Belmond pour 2,82 milliards d'euros, le groupe multiplie les palaces sous ses marques Cheval Blanc et Bvlgari. Quoi de plus logique, dans ce cas, que de présenter ses nouveautés horlogères à la presse comme aux acheteurs et collectionneurs au sein de ses propres établissements ? Déjà, sans même posséder d'hôtels, le groupe Movado comme Breitling préfèrent organiser leurs propres événements que de participer au salon de Bâle, tandis que le Swatch Group fait de même de son côté, avec son Time to Move.

Du coup, quand Stéphane Bianchi, Président de la division Montres de LVMH, et Jean-Christophe Babin, Président de Bvlgari Group, parlent d'une seule voix la création de la première exposition LVMH Swiss Watch Manufactures à Dubai, au sein du Dubai Bvlgari Hotel, la surprise n'en est pas entièrement une. La surprise résidait plutôt dans le fait d'être encore présent à Bâle, salon bien tardif dans l'année horlogère pour qui veut s'en servir pour prendre des commandes. D'autant plus que, pour la première fois l'an prochain, Baselworld, SiHH et salon « officieux » de Genève se succèderont fin avril / début mai, une succession qui ne réjouit que les visiteurs orientaux. « Entre Genève en Janvier et Bâle en mars, nous avions deux grandes présentations durant le premier trimestre, explique Jean-Christophe Babin. La présentation de nos nouveautés et de notre stratégie ont permis à nos partenaires média et revendeurs de mieux planifier l'année. C'est pour cela que nous avons décidé de caler cet événement en 2020 pour équilibrer les autres événements. »

Quel avenir pour Bâle ?

« Nous restons loyaux à Baselworld et à l'industrie horlogère Suisse, précise Stéphane Bianchi. . Mais il n'était pas possible de rester 13 mois sans présentation globale de nos produits et de nos marques. » Pour autant, Bvlgari, TAG Heuer, Hublot et Zenith seront-elles présentes pour Baselworld 2021 ? Rien n'est moins sûr, et cela sonnerait certainement le glas du plus ancien et du plus grand des salons horlogers. C'est, au-delà des marques, le concept même du salon horloger - trop onéreux et au retour sur investissement trop faible - qui n'est plus dans l'air du temps.

Le Point

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved