Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Vente de Patek Philippe: la rumeur incessante
 
Le 23-01-2019

Elle revient régulièrement, presque au rythme de la marée : Patek Philippe, le joyau de la haute horlogerie helvétique, celle sur qui lorgne tous les groupes de luxe et autres fonds d’investissements, serait en vente.

Elle revient régulièrement, presque au rythme de la marée: Patek Philippe, le joyau de la haute horlogerie helvétique, celle sur qui lorgne tous les groupes de luxe et autres fonds d’investissements, serait en vente. Propriété de la famille Stern, la manufacture genevoise au chiffre d’affaires estimé à 1,35 milliard de francs, fait effectivement l’objet de nombreuses spéculations. Bloomberg a relayé ce jour une rumeur, citant des analystes de Berenberg, entendue par tous les initiés la semaine dernière au SIHH: Patek Philippe serait en vente. Pour un montant estimé entre 7 et 9 milliards d’euros! La manufacture genevoise s’est refusée à tout commentaire, tout en soulignant que de telles rumeurs reprennent régulièrement vie au cours des salons horlogers, propices à leur diffusion.

«C’est comme annoncer la pluie sous nos contrées: vous risquez une fois d’avoir raison, réagit cet acteur financier familier du secteur, à la rumeur entourant la vente de la manufacture genevoise. Mais pour ce qui est de Patek Philippe, force est de constater que jusqu’ici c’est plutôt sec! De fait, un jour ou l’autre, demain ou dans 5 ou 30 ans, un analyste annonçant la vente de Patek Philippe aura peut-être raison. Toujours est-il que le temps a jusqu’ici toujours donner tort à cette rumeur récurrente».

Promise à Rolex?

De fait, Patek Philippe demeure l’une des rares sociétés horlogères de poids encore indépendantes (aux côtés notamment d’Audemars Piguet et de Chopard). D’où un regard appuyé des analystes sur cet acteur jouissant d’une position enviée (et enviable) sur le haut de la pyramide horlogère. Patek Philippe produit près de 60’000 montres par an et occupe quelque 2500 collaborateurs. Reine des ventes aux enchères, la maison familiale agrandit actuellement son site de Plan-les-Ouates grâce à l’édification d’un nouveau bâtiment dont le coût - entièrement autofinancé - est estimé à 450 millions de francs. Président de Patek Philippe depuis 2009, Thierry Stern représente la troisième génération à la tête de la société (fondée en 1839) depuis son rachat par la famille Stern en 1932. Le magazine Bilan estime la fortune de la famille entre 3 et 4 milliards de francs.

Si les propriétaires feraient à n’en pas douter une excellente affaire en vendant leur société (qui plus est au prix astronomique avancé par Bloomberg), force est pourtant de constater que rien ne semble contraindre la famille à cette option. La maison jouit d’une excellente réputation, d’une notoriété évidente, et maîtrise parfaitement les deux pans qui posent aujourd’hui difficultés à nombre de sociétés indépendantes: l’approvisionnement et la fabrication d’une part, le réseau de ventes d’autre part.

Enfin, même en cas de vente, les principaux intéressés risquent de déchanter. Tant cette vente - pour l’heure hypothétique - semble promise, selon de nombreux observateurs, à la Fondation Wilsdorf, propriétaire de Rolex.

Michel Jeannot
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved