Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Richemont, Swatch Group, Credit Suisse souffrent au plan boursier
 
Le 21-11-2018

Plusieurs entreprises, dont Richemont, Swatch Group et Credit Suisse, ont vu leur action chuter cette année. La cyclicité ressort avec acuité de même que les craintes de récession.

Nestlé, Novartis et Roche forment l’arbre qui cache la forêt sur le plan boursier. Leur prépondérance dans la composition de l’indice SPI, qui est représentatif de l’ensemble des sociétés cotées sur SIX Swiss Exchange, et leur bonne tenue camouflent les fortes baisses boursières qui affectent en 2018 la plupart des entreprises suisses cotées.

Ces baisses s’accentuent même pour plusieurs grandes sociétés telles que Richemont (environ -27%), Swatch Group (-25% pour l’action au porteur), Credit Suisse Group (-32%), Julius Baer Group (-32%) et UBS Group (-26%). En clair, les valorisations de ces différents groupes semblent escompter une récession en 2019.

Kuehne + Nagel a également vu son action s’éroder de plus de 20% cette année, sans pour autant que cette entreprise soit redevenue une aubaine boursière. ABB et Adecco Group ne sont pas mieux loties avec des corrections respectives de plus de 20% et 30%.

Les incertitudes ne manquent pas certes; elles s’intensifient même avec les tensions commerciales entre les Etats-Unis et d’autres régions dont la Chine et l’Union européenne (UE), la perception d’une phase haussière avancée du cycle économique, la volatilité des taux de change, notamment avec un nouvel effritement de l’euro vis-à-vis du franc suisse. Un ralentissement de l’économie se manifeste dans divers secteurs, dont l’industrie des machines qui a communiqué mardi que le dynamisme de la croissance faiblissait.

Tout cela suscite des émotions sur le marché suisses des actions en particulier. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière que de tels phénomènes se produisent. On retrouve ici l’allégorie de Mr. Market, euphorique un jour et dépressif un autre, chère à Benjamin Graham, qui avait compris et décrit magistralement la finance comportementale bien avant les autres.

Chute de plus de 50%

Si les baisses susmentionnées paraissent déjà douloureuses, d’autres titres ont davantage souffert et ont vu fondre leur valeur boursière d’au moins 50% cette année, notamment des valeurs de haute technologie liées à l’industrie des semi-conducteurs. L’action U-Blox, qui tient sa journée des investisseurs (investor day) mercredi, a perdu un peu plus de 50%, ce qui reste mieux qu’Ams dont l’action s’est écroulée (plus de 70% par rapport au 1er janvier 2018), si bien que celle-ci n’est plus éloignée de la déconfiture d’Aryzta (plus de 80% de baisse mais avec un cours actuel, qui se situe près de 40% au-dessus du prix d’émission des nouvelles actions émises).

Ces baisses sont juste supérieures un peu à celle de GAM Holding qui est actif dans la gestion d’actifs (asset management), un secteur dans lequel les marges subissent également une pression. Par ailleurs, on peut citer à l’envi Comet Holding (plus de 40% de baisse), Kudelski (plus de 40% également après une année 2017 déjà mauvaise) ainsi que Wisekey (-50% environ). VAT Group accuse pour sa part une baisse de d’approximativement 35%.

Bobst Group affiche un repli de plus de 40%, à l’instar de Rieter, tandis que ceux de Bucher Industrie et Bossard dépassent 30%. Dans le domaine des services, APG SGA n’est pas épargné non plus avec un recul proche de 25%. La liste des sociétés dont les actions ont concédé plus de 20% est exhaustive, entre autres avec Landis+Gyr, Dormakaba, Daetwyler, Komax ou Valora Holding.

Il convient aussi dans ce panorama quelque peu désolant de ne pas oublier les hausses parmi les grosses valeurs ou blue chips de Lonza Group (+12% environ) et Lindt & Sprüngli, avec +15% pour le bon de participation.

Ces baisses signifient-elles des nouvelles opportunités d’achat? Parmi les blue chips Adecco Group et Swatch Group méritent certainement que l’on s’y intéresse.

Philippe Rey
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved