.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Un fabricant d'Apple Watch accusé d'exploiter ses travailleurs
 
Le 25-10-2018

Les conditions de travail chez un fabricant de la montre d'Apple sont dénoncées par Sacom, partenaire chinois de Pain pour le prochain

Ce jeudi, Pain pour le prochain (PPP) profite de la deuxième édition de la Journée suisse du numérique pour alerter les consommateurs sur les conditions de travail chez certains fabricants de produits technologiques. Une entreprise qui fabrique des Apple Watch en Chine est ainsi accusée d'«exploitation» par PPP et son partenaire Sacom, une association basée à Hongkong dont le nom complet est «Etudiants et universitaires contre les agissements répréhensibles en entreprise».

Dans un rapport de 22 pages publié ce jeudi, Sacom pointe du doigt les conditions de travail dans une usine de la société Quanta Computer, située dans la ville chinoise de Chongqing. Cette usine, où sont fabriquées les montres d’Apple, emploie des étudiants de 16 à 18 ans comme «main-d’œuvre bon marché», explique l’association, qui parle de stages forcés, de journées de 12 heures et de travail de nuit. Ces agissements ne respectent ni les directives d’Apple, ni les lois du travail chinoises, affirme Sacom. Les étudiants sont contraints de travailler chez Quanta comme «stagiaires», sans quoi ils ne pourraient pas obtenir un diplôme qui, le plus souvent n’a aucun lien avec l’électronique.

Améliorations chez Foxconn

PPP explique que Sacom a envoyé son rapport à Apple et que la multinationale n’a pour l’heure pas répondu. «Lors de la publication du rapport de l’année dernière, la situation avait été la même. Apple n’avait dans un premier temps pas répondu aux ONG et, surtout, avait nié qu’ils allaient produire des montres Apple dans les usines concernées», regrette une des responsables de PPP, qui ajoute que «comme le montre ce nouveau rapport, la relation d’affaires entre Apple et Quanta s’est bien confirmée et même consolidée».

Avec cette nouvelle dénonciation publique, PPP et Sacom espèrent faire réagir Apple et son sous-traitant. C’est souvent le cas et cela débouche régulièrement sur des améliorations, dont Apple fait part dans des rapports. PPP signale d’ailleurs que «chez Foxconn, producteur de l’iPhone X, la publication d’une étude de Sacom a déjà conduit à des améliorations correspondant aux manquements identifiés».

Anouch Seydtaghia
LE TEMPS

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved