Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Tiffany: résultats 2016 en baisse mais supérieurs aux attentes
 
Le 20-03-2017

Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice net du joaillier Tiffany s'est établi à 446 millions de dollars en baisse de 3,9% et le chiffre d'affaires à 4 milliards de dollars, en recul de 3%.

Le joaillier américain Tiffany a annoncé vendredi pour son exercice 2016 des résultats en baisse mais toutefois supérieurs aux attentes, après avoir annoncé en février le départ de son CEO, le français Frédéric Cumenal.

Le groupe a également précisé que les ventes de son magasin de la 5e Avenue à New York, proche de la "Trump Tower", avaient reculé de 11% au 4e trimestre. Le groupe avait à plusieurs reprises déjà indiqué que les mesures de sécurité prises pour protéger cette tour appartenant à Donald Trump, élu président des Etats-Unis en novembre, avaient fait baisser la fréquentation de cette boutique qui représente environ 10% de ses ventes mondiales.

Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice net s'est établi à 446 millions de dollars en baisse de 3,9% et le chiffre d'affaires à 4 milliards de dollars, en recul de 3%. Il est tout juste supérieur aux attentes qui étaient de 3,99 milliards. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels est de 3,75 dollars, là où les analystes attendaient 3,66 dollars.

Sur le dernier trimestre de l'exercice, le bénéfice net est de 158 millions de dollars (-3%) pour un chiffre d'affaires de 1,2 milliard (+1%) en ligne avec les attentes. Le bénéfice par action ajusté est de 1,45 dollar, supérieur de 7 cents aux attentes.

Suite à la publication de ses résultats, le titre du groupe avançait de 2,81% à 92,51 dollars vers 11h50 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street.

Le groupe prévoit également une légère augmentation de ses ventes et de son bénéfice par action en 2017, la progression étant toutefois ralentie par un dollar dont le niveau devrait être supérieur cette année à l'an dernier.

Le départ de Frédéric Cumenal, ancien dirigeant de LVMH et ex-PDG de Moet et Chandon, avait été annoncé début février avec effet immédiat. Dans l'attente de la nomination d'un nouveau dirigeant, il est actuellement remplacé par l'ancien patron de Tiffany et président du conseil d'administration, Michael Kowalski.

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved