Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



L'horlogerie suisse fait preuve d'un optimisme prudent pour 2017
 
Le 18-01-2017

Les horlogers suisses espèrent au moins stabiliser leurs ventes cette année, après deux ans de recul, les marchés chinois et américain semblant se redresser, estiment des professionnels.

Les fabricants de montres de luxe ont dû faire face à une baisse de la demande de leurs deux plus grands marchés, à savoir Hong Kong et les Etats-Unis, et à une désaffection des touristes chinois pour l'Europe par peur des attentats.

Toutefois, les déclarations récentes de responsables du secteur laissent penser que le temps des vaches maigres est peut-être terminé.

"Nous espérons une année de stabilisation et de consolidation", a dit à Reuters Nicolas Bos, directeur général de Van Cleef & Arpels, joaillier et horloger du groupe de luxe suisse Richemont, lors du Salon international de la haute horlogerie qui se tient actuellement à Genève.

"Les choses commençaient à s'améliorer vers la fin de l'année dernière".

Richemont, qui compte aussi dans ses actifs le joaillier Cartier et l'horloger Vacheron Constantin, a annoncé la semaine dernière que ses ventes avaient renoué avec la croissance au dernier trimestre de 2016.

Les actions Richemont et Swatch Group ont gagné 14% et 11% respectivement depuis le début de l'année.

"Dans notre métier, l'incertitude est la pire ennemie. On n'achète pas de pièces exceptionnelles quand on n'est pas d'humeur. Aux Etats-Unis, par exemple, la période difficile avant l'élection a eu un impact immédiat", a ajouté Nicolas Bos, précisant que les ventes avaient accéléré en décembre aux Etats-Unis.

Les exportations de montres suisses ont baissé de 10,4% de janvier à novembre 2016 mais les exportations vers la Chine continentale ont renoué avec la croissance en juillet.

"Il semble que le pire soit passé pour l'industrie horlogère suisse", a déclaré Jean-Claude Biver, directeur du segment montres de LVMH.

Il est probable que la Chine continentale verra "une bonne progression en 2017 mais Hong Kong ne rebondira pas aussi vite", a-t-il ajouté, observant qu'il y avait encore des stocks d'invendus dans les boutiques de Hong Kong.

Il y a moins de touristes chinois fortunés qui visitent Hong Kong depuis 2014.

par Silke Koltrowitz
www.zonebourse.com

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved