Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Audemars Piguet a réalisé une bonne année
 
Le 18-01-2017

La marque basée au Brassus (VD) a presque atteint les 900 millions de francs de chiffre d'affaires, en 2016.

Malgré un contexte difficile, Audemars Piguet a réalisé une bonne année 2016. Avec un volume constant de 40'000 pièces, la marque basée au Brassus (VD), a frôlé les 900 millions de francs de chiffre d'affaires, contre 800 millions un an plus tôt.

«Notre croissance est donc purement qualitative», a expliqué à l'ats lors du Salon international de la haute horlogerie à Genève, Tim Sayler, directeur marketing. «Elle est équilibrée et il n'y a pas un marché qui sort du lot. Les Amériques représentent 35% des ventes, tout comme l'Asie, l'Europe 20% et le Moyen-Orient 10%.

Points de vente réduits

La marque qui possède 320 points de vente dans le monde est en train de les réduire au profit de boutiques en propre. «L'objectif est d'être en dessous de 300 points de vente pour qu'ils puissent détenir une offre complète et qualitative», ajoute Tim Sayler.

L'entreprise qui emploie 1450 personnes dans le monde, dont environ un millier en Suisse, ne pense pas augmenter son personnel dans la production mais envisage de le faire au niveau commercial. «L'ouverture d'une boutique monomarque nécessite l'engagement d'une dizaine de personnes», précise le directeur du marketing.

Comme entreprise familiale, Audemars Piguet (AP) se félicite de ne pas devoir remplir des exigences financières trimestrielles, ce qui lui permet d'avoir des objectifs à long terme. Interrogé sur une possible vente à un grand groupe, Tim Sayler a ajouté que la marque veut au contraire tout faire pour conserver son indépendance.

Fondateurs de start-up comme clients

La marque haut de gamme ne souhaite pas se lancer sur le segment de la montre connectée. Au contraire, «on vise l'intemporel et non l'obsolescence programmée. De nombreux fondateurs de start-up de la Silicon Valley sont nos clients et ne veulent surtout pas être connectés pour une fois», explique le directeur du marketing.

Tim Sayler estime par contre que les ventes en ligne «sont un sujet de discussion», même s'il n'y a pas de plan défini. Selon lui, il est nécessaire actuellement d'avoir plusieurs canaux différents pour faire connaître la marque. Il est dès lors envisageable que d'ici à quelques années, il soit possible d'acheter une montre AP en ligne, conclut-il.

24heures.ch

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved