Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Bucherer investit dans sa boutique flagship à Genève
 
Le 05-10-2018
de SOJH® - News des détaillants

La maison lucernoise croit fortement en l’avenir du commerce de détail multimarques. Inauguration de sa boutique flagship à Genève début décembre.

La maison lucernoise Bucherer - fondée en 1888 - est toujours présidée par Monsieur Bucherer, 82 ans, qui fut l’assistant personnel à l’aube de ses 18 ans, de Monsieur Wilsdorf. Ainsi Rolex est la première marque avec laquelle la maison Bucherer collabore depuis 1924.

Près d’un siècle plus tard, Bucherer, entreprise indépendante et partenaire incontournable de Rolex, est devenu le plus gros détaillant multimarques du marché mondial.

Entretien avec Jörg Baumann, Chief Marketing Officer de l'entreprise Bucherer, en amont de l’inauguration de la boutique flagship à Genève en décembre, après plus de 3 ans de travaux et réhabilitation d’un bâtiment classé au patrimoine historique. Un véritable flagship store pour Bucherer et point de repère dans le paysage urbain genevois.

A l’ère du digital, Bucherer investit plusieurs dizaines de millions de francs dans la restauration de ses boutiques flagships dont celles de Genève et Zürich.

Nous voulions créer quelque chose d’extraordinaire à Genève, centre de la Suisse francophone et capitale horlogère mondiale. Nous voyons un très grand potentiel à Genève, grâce à ce savant mélange entre ville d’affaires, ville internationale et ville touristique, qui fait l’âme de Genève et qui est très intéressant pour notre métier. Nous sommes également très fiers d’être présents dans la ville du siège mondial de Rolex, notre partenaire historique.

Notre boutique phare offrira à nos marques et à nos clients la meilleure expérience possible. Le rez est composé d’une très belle boutique dédiée à Rolex, ainsi qu’à d’autres marques de haute horlogerie. Le premier étage est également consacré à l'horlogerie, avec des marques prestigieuses et d’autres, plus abordables. Le second étage est dédié à la joaillerie de la marque Bucherer Fine Jewellery. Le troisième étage est consacré aux ateliers d'horlogerie et de joaillerie avec un espace de service après-vente et le quatrième étage dévoilera la maison Bucherer sous une nouvelle lumière. Nous renforçons l’importance mise sur la réception et l’hospitalité de nos clients. L’expérience client est au centre de ce nouvel espace.

Et à Zürich?

Contrairement à Genève où nous avons réhabilité un bâtiment classé; à Zürich, il s’agit in fine d’un espace totalement nouveau et moderne, qui ouvrira en mai 2019 sur la Bahnhofstrasse. Nous nous devions de renforcer notre présence dans les deux villes les plus internationales de la Suisse: Genève et Zürich. Ce double investissement est le plus important dans l’histoire de Bucherer.

La maison Bucherer, née il y a 130 ans a-t-elle besoin de se réinventer?

Nous avons toujours été une maison innovante. Il y a 130 ans, nous étions les premiers à créer une chaîne de boutiques et à ouvrir notre expansion au-delà de Lucerne. Nous cherchons toujours à offrir une expérience supérieure, tout en conservant l’esprit Bucherer. Notre président, Monsieur Bucherer, impliqué toute sa vie dans le métier, nous pousse à aller toujours plus loin.

En dix ans, Bucherer a doublé de taille, passant de 1100 à 2400 collaborateurs et 34 boutiques Bucherer dont 16 en Suisse. Les 28 points de vente de votre concurrent américain Tourneau - acquisition historique faite en début d’année - seront-ils renommés Bucherer?

Cette décision stratégique de renommer les boutiques américaines Tourneau en Bucherer n’a pas encore été prise. Il est vrai qu’avec cette acquisition historique pour notre maison, nous intégrons 600 nouveaux collaborateurs. Et avec l’acquisition du groupe Baron & Leeds et ses 4 boutiques à Hawaï et en Californie, nous avons 32 boutiques sur le sol américain, premier marché stratégique du monde pour l’horlogerie et 34 ailleurs dans le monde dont 16 en Suisse. Cette expansion est tout à fait remarquable.

Quelle part représentent les ventes digitales dans vos ventes totales et la croissance de votre chiffre d’affaires global - estimé à 1,7 milliard de francs - suit-elle le doublement de vos ressources humaines?

En tant que maison familiale, nous ne communiquons ni ne commentons aucun chiffre. Grâce à nos acquisitions et notre expansion internationale, nos revenus grandissent. La Suisse reste le marché phare pour notre maison. Et le e-commerce, en progression, atteint de beaux chiffres en Suisse, Royaume-Uni et surtout aux Etats-Unis, pays le plus avancé dans le «online.»

Il est bien entendu très important d’avoir une belle présence digitale, grâce à laquelle les clients s’orientent, s’informent et établissent un premier choix de produits et de partenaires. Mais ce que nous observons, c’est que pour les achats passion à haute valeur émotionnelle, tels que la haute horlogerie et la joaillerie, les clients dédient leur temps dans les boutiques, afin d’essayer le produit dans la vie réelle. En Suisse, 95% de nos boutiques se situent à moins d’une heure de trajet. Il est aisé de se rendre dans une boutique Bucherer. A la différence de l’immensité du territoire américain, qui requiert parfois plusieurs heures de transfert pour la visite d’une boutique.

En tant qu’entreprise indépendante, partenaire incontournable de Rolex, devenue l’un des plus importants détaillants multimarques du marché, comment analysez-vous la pression exercée sur le commerce de détail et sur les salons professionnels?

Les marques comme les distributeurs, nous avons tous un défi commun à relever: comment continuer à fasciner les clients avec nos produits? La pression sur le commerce de détail impactera la structure de tous les secteurs économiques et ne se limitera pas à l’horlogerie/joaillerie. Idem pour les salons professionnels. La seule solution est de continuer à innover. Plus innovant on sera, plus grand sera l’intérêt des marques à collaborer avec Bucherer.

Ce que l’on observe aujourd’hui, c’est que les boutiques monomarques sont moins en avance dans les lieux phares comme New York, Paris ou Londres, car ces villes sont déjà occupées par ces marques. Je ne qualifierais pas de désaffection la situation vécue actuellement par les détaillants multimarques innovants. Ce qui est crucial pour une boutique c’est d’obtenir un trafic important. Les boutiques multimarques soignent leur clientèle de watch lovers, qui eux aussi adorent plusieurs marques. Ces sont des passionnés de l’horlogerie. Un bon détaillant comme Bucherer peut intervenir et aider cette clientèle à faire découvrir tout l’univers de l’horlogerie. Raison pour laquelle nous travaillons avec toutes les marques avec lesquelles nos chemins sont alignés et qui respectent les fondamentaux de l’horlogerie.

Elsa Floret
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved