.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



2, rue de la Paix, la boutique parisienne Vacheron Constantin
 
Le 30-11-2012
de SOJH® - News des détaillants

Recherche de l’Excellence, Ouverture sur le monde, Créativité, Transmission, Passion...

Recherche de l’Excellence, Ouverture sur le monde, Créativité, Transmission, Passion... À l’occasion de l’ouverture à Paris de la boutique Vacheron Constantin, 2 rue de la Paix, cinq détenteurs de montres Vacheron Constantin illustrent, par leur histoire et leur mode de vie, les valeurs qu’ils partagent avec notre marque. Sous l’objectif de Thierry des Ouches, ils ont accepté de nous faire découvrir leur Paris et de nous faire partager leur passion horlogère.


Vacheron constantin en France

Vacheron Constantin est la plus ancienne manufacture horlogère au monde avec une histoire ininterrompue depuis 1755.


La Maison entretient des liens très étroits avec la France dès le début du 19e siècle. C’est ainsi que commencera, dès 1810, son aventure commerciale avec l’établissement d’un premier dépôt de montres et d’un centre d’expédition, via Le Havre et Caen, pour l’Angleterre, le Portugal, les Etats-Unis, le Brésil et la Havane. Cette porte sur le monde fait dès lors de la France un acteur majeur du rayonnement de la marque.

Pendant l’exposition Universelle de Paris en 1855, la reconnaissance des avancées de l’horlogerie suisse dont Vacheron Constantin est un acteur incontestable, est unanime. C’est aussi grâce à la demande de clients français conquis par la marque que Vacheron Constantin créera une série de pièces aussi innovantes qu’originales (montre à cadran géographique, montre boule, montre heure sidérale) et techniques (montre Hora Christi, ancêtre du 2ème fuseau horaire, montre à seconde morte, ancêtre du chronographe).

La période Art Déco continue de voir fleurir les créations de la Maison liées à son savoir-faire dans la maitrise des Métiers d’Art. En 1972, Vacheron Constantin reçoit le prix « Prestige de la France » dans les salons de l’Hôtel Ritz à Paris pour la création de la montre asymétrique 1972. Des 1979, des joailliers français participent à la réalisation de la montre entièrement pavée baguette, considérée comme la plus chère au monde : la Kallista.

La marque horlogère, suite à ses différents mécénats (Opéra de Paris, Musée du Quai Branly) et son savoir-faire unique reste précurseur dans le développement de pièces uniques liées aux Métiers d’Art : Collections « les Masques », Collections « Chagall et l’Opéra de Paris, Hommage aux Compositeurs Illustres »


Vacheron Constantin et la culture

Chacune des créations Vacheron Constantin est une œuvre d’art où s’incarnent la créativité et le savoir-faire d’artisans artistes témoins de leur époque. Elles traduisent une philosophie qui ne pouvait que rapprocher Vacheron Constantin et le monde des arts.

À travers la peinture, la sculpture, la musique, la facette culturelle de Vacheron Constantin s’illustre depuis toujours dans des pièces d’exception qui s’inscrivent dans l’éternité. Lorsqu’elle devient mécène de l’Opéra National de Paris en 2007, en hommage aux compositeurs qui ont inspiré à Marc Chagall les fresques du plafond de l’Opéra Garnier, la Manufacture Vacheron Constantin crée la collection Métiers d’Art.

La même année, en liaison avec le Musée Barbier-Mueller de Genève, l’un des plus beaux musées d’art primitif au monde, Vacheron Constantin inaugure la collection « Les Masques ». Une réflexion vivante et créatrice sur le temps, éternel, de l’art et de la culture.


2 rue de la Paix
Ouverture de la boutique parisienne, début 2013


À l'occasion de l'ouverture de la Boutique Parisienne, 2 rue de la Paix, cinq détenteurs de montres Vacheron Constantin illustrent, par leur histoire et leur mode de vie, les valeurs qu'ils partagent avec notre marque. Sous l'objectif de Thierry des Ouches, ils racontent leur montre, leur Paris et leur amour de l'exception.


Thierry des Ouches, le photographe

Thierry des Ouches nous offre sa vision parisienne de la manufacture Vacheron Constantin au travers de 5 portraits retraçant les valeurs de la marque.

A 52 ans, cet artiste autodidacte, est l’auteur de plusieurs livres parmi lesquels figurent Requiem (1995), Vaches (1997), Femmes (1998), France (2000), Dans mon parking, il y a des anges (2002), Noirmoutier par Thierry des Ouches (2006),Les animaux de la ferme (2006), l'île d'Yeu par Thierry des Ouches (2007), Thierry des Ouches, 35 ans de photographie (2010), et PARIS (mai 2012).

Un livre sur « Paris » aux éditions de la Martinière, une importante exposition ainsi qu’un hôtel-galerie dans le 5e arrondissement, sont prévu sur ce thème.

LA COTE DES MONTRES

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved