.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Cartier révolutionne sa boutique milanaise
 
Le 10-10-2012
de SOJH® - News des détaillants

Elégance et atmosphère raffinée dans un décor classique contemporain. Au terme de neuf mois de travaux, la boutique historique de Cartier à Milan rouvre au public ce samedi 6 octobre complètement métamorphosée. D’entrée, un imposant lustre en verre de Murano plonge du dernier étage vers le rez-de-chaussée illuminant les splendides parures de haute joaillerie présentées dans des vitrines circulaires.

Implanté depuis 30 ans dans la prestigieuse via Montenapoleone au sein d’un palais historique du XIXème siècle, appartenant à la célèbre marque de joaillerie du groupe Richemont, le magasin a doublé de superficie avec 500 m² se déployant sur 4 niveaux. Le projet, qui a nécessité une profonde restructuration de l’édifice, est signé par l’architecte Bruno Moinard.

"C’est un projet très important pour la marque. Cette boutique se rapproche désormais de l’esprit des trois grands temples de Cartier dans le monde, à savoir les flagships de rue de la Paix à Paris, New Bond street à Londres et Fifth Ave à New York", explique Laurent Gaborit, directeur général de Cartier Italie. "L’investissement a été très important", souligne le manager sans donner toutefois plus de détails.

L’Italie est un marché de référence pour la marque, même si elle y a fermé quelques points de vente ces dernières années comme Turin et Naples. Cartier possède actuellement sur la péninsule huit magasins en propre, auxquels s’ajoute un autre point de vente milanais en franchise, et est distribuée à travers un réseau qui a été recentré sur 70 distributeurs multimarques en horlogerie. "Le marché reste globalement dynamique. Nous sommes en croissance dans ce pays, où nous avons une clientèle très internationale. Sur le total, les Italiens ont un poids important. Ils ont une culture particulièrement impressionnante. Ils connaissent les pierres et l’horlogerie et sont moins timides que les Français pour porter les produits de luxe", analyse le directeur général.

L’effort s’est concentré sur l’atmosphère de la boutique afin de la rendre la plus accueillante possible avec moquettes et tapisseries aux tons neutres et une enfilade de petits salons où s’entretenir en privé avec le client. Le rez-de-chaussée accueille la haute joaillerie, au 1er étage se trouvent bagues de fiançailles d’un côté et haute horlogerie de l’autre, le 2ème étage est consacré aux accessoires présentés en libre accès. Enfin, le dernier étage a été aménagé en salon-librairie privé doté d’une petite terrasse "à l’italienne" pour "chouchouter les clients les plus importants".

Par Dominique Muret
FMAG

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved