.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Baselworld: le patron de LVMH se montre confiant pour 2018
 
Le 26-03-2018

Tag Heuer et Hublot, deux des marques chapeautée par le patron de la division horlogère de LVMH, Jean-Claude Biver, devraient continuer à évoluer positivement, mais peut-être à une moindre allure que l'année dernière.

Le patron de la division horlogère de groupe de luxe LVMH, Jean-Claude Biver, se montre confiant pour la marche des affaires en 201

Montre connectée déjà sold-out

Pour Hublot, ayant dépassé la barre des 500 mio CHF de recettes en 2017, Jean-Claude Biver avance que la marque devra "gérer sa croissance avec prudence" et consolider ses acquis en 2018.

Malgré cette prudence affichée, de nouvelles ouvertures de boutiques notamment à Genève et Londres sont au programme cette année. "Malgré notre volonté de consolider notre croissance, nous ne pouvons pas laisser passer ces opportunités d'expansion", a-t-il admis.

A l'occasion de Baselworld, la maison basée à Nyon a présenté en grande pompe une montre connectée, la Big Bang Referee 2018 Fifa World Cup Russia, coûtant environ 5000 CHF, limitée à 2018 pièces. Hublot étant le chronométreur officiel de la Coupe du Monde, les arbitres de cette manifestation porteront aussi ce garde-temps.

"La montre est déjà sold-out auprès de nos détaillants", a affirmé le président de la division horlogère de LVMH. Ayant environ 600 détaillants, chacun devra se contenter de quelque trois pièces.

"Malgré notre volonté de consolider, Hublot risque d'exploser" en 2018, conclue-t-il.(awp)

Tag Heuer a enregistré un "record historique" l'année dernière en termes de chiffres d'affaires, a relevé à AWP M. Biver en marge de la foire horlogère Baselworld. Cette performance a été tirée par l'ensemble des grands marchés et produits de la manufacture basée à La Chaux-de-Fonds. "Nos montres connectées notamment nous ont permis d'accéder aux Milléniums, une nouvelle clientèle", a expliqué le patron.

Selon M. Biver, l'année dernière lorsqu'une grande partie de l'industrie a ralenti et moins investi, Tag Heuer a eu de meilleures opportunités de gagner des parts de marché. Maintenant qu'un vent favorable souffle de nouveau sur le secteur, "il sera plus difficile de se distinguer", prévoit le patron.

Toutefois les mois de janvier et février ont été les meilleurs jamais réalisés par l'horloger, a soutenu l'ancien patron de Blancpain.

Rattraper le retard en Chine, renforcer le rôle de co-leader aux Etats-Unis, augmenter le prix moyen de vente au Royaume-Uni constitueront en outre certaines des priorités de la manufacture en 2018. Absent encore en 2011 dans l'Empire du Milieu, Tag Heuer y avance au fur et à mesure, et ce marché a contribué au succès de 2017.

Au Japon où nos clients ont une très bonne perception de Tag, contrairement au Royaume-Uni, notre prix moyen est plus élevé, met en exergue l'ex-chef d'Omega.

Tag Heuer réalise plus de la moitié de ses recettes grâce aux Etats-Unis, au Royaume-Unis, au Japon, l'Australie et l'Allemagne.

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved