.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Les matériaux de l’horlogerie (1ère partie)
 
Le 03-04-2019
de Montres Passion

Acier, aluminium, carbone, platine, titane … Les matériaux utilisés dans la fabrication des montres sont de plus en plus variés. Effectuons un tour d’horizon des principaux matériaux de l’horlogerie pour mieux connaître ce qui compose nos boîtiers, bracelets et mouvements.

Acier inoxydable

Il s’agit d’un alliage de fer, de chrome et de carbone.

On le retrouve généralement sous la forme de sa variante 316L dans nos boîtiers de montre mais il peut servir pour toutes les pièces.

Le + : inoxydable

Le – : son poids (7,9 g/cm3)

Aluminium

Il permet de nombreux alliages mais est assez peu présent dans les mouvements.

Le + : très léger (2,7 g/cm3)

Carbone

Il revêt plusieurs formes et peut entrer dans la composition d’alliages dans les aciers, dans les revêtements de surface, en fibres tressées, etc.

Le + : son poids (1,8 g/cm3) et sa résistance à la compression.

Le – : il se casse.

Invar

Ses alliages permettent de fabriquer des spiraux. Egalement connu sous le nom de FeNi36.

Laiton

Un alliage de cuivre et de zinc pour produire le laiton, un matériau très utile pour les composants des mouvements.

Le + : prix, usinage simple

Le – : mou et oxydable

Or

Utilisé majoritairement pour les boîtiers et les rotors.

Or jaune : 75 % or + 12,5 % argent + 12,5 % cuivre
Or rose : 75 % or + 6 % argent + 19 % cuivre
Or rouge : 75 % or + 25 % cuivre
Or blanc : 75 % or + palladium et argent
Le + : inoxydable, beau

Le – : cher, lourd et coefficient de dilatation à la chaleur

Platine

Le platine est surtout utilisé pour les boîtiers dans sa forme la plus pure.

Ses avantages et inconvénients sont proches de ceux de l’or.

Silicium

Il peut être utilisé pour les échappements ou l’habillage (en alliage).

Le + : léger, peut être gravé, économique, inoxydable et auto-lubrifié.

Les – : cassant.

2ème partie

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved