.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Toujours plus de contrefaçons sur Internet
 
Le 09-05-2016
de FH - Fédération de l'industrie horlogère suisse

L’année dernière, les douanes ont retenu 3’621 envois expédiés par poste ou par courrier pour tentative d’importation de contrefaçons d’articles de marque et de designs. Dans huit cas sur dix, les produits provenaient de Hong Kong ou de Chine.

La tendance observée ces dernières années se poursuit: en 2015 aussi, c’est essentiellement via Internet que les consommateurs suisses sont entrés en possession de contrefaçons. Il s’agit de faux mis en circulation par des réseaux criminels qui exploitent des plateformes, des boutiques en ligne spécialement conçues à cet effet ou encore les médias sociaux pour en faire la publicité. Plus de 80% des contrefaçons proviennent d’Asie.

Comme le montrent les requêtes adressées jour après jour par les consommateurs à STOP PIRACY, il existe un grand besoin d’information dans le domaine du commerce de contrefaçons en ligne. Il règne une grande insécurité sur la manière de reconnaître les faux et les offres illégales sur Internet et peu de gens savent quels risques ils courent en faisant de tels achats.

Contrairement au trafic des marchandises de commerce, les douanes enregistrent, ces deux dernières années, un léger recul des contrefaçons interceptées dans le trafic touristique. En 2015, elles ont appréhendé un total de 2’377 voyageurs de retour en Suisse pour cause d’importation de contrefaçons de designs ou de marque, le plus souvent pour des sacs à main ou de voyage, des vêtements ou des accessoires. Les contrefaçons ramenées par les voyageurs provenaient en premier lieu de Turquie (39%), de l’Union européenne (17%) et du Kosovo (9%).

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved