.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



FH - Horlogerie suisse en mars 2010
 
Le 22-04-2010
de FH - Fédération de l'industrie horlogère suisse

Forte accélération

L'horlogerie suisse a vu ses exportations du mois de mars afficher un taux de croissance particulièrement marqué, en comparaison toutefois avec une base faible. La branche a exporté l'équivalent de 1,2 milliard de francs, soit une progression de 32,8% par rapport à mars 2009. La reprise est ainsi clairement confirmée et permet au premier trimestre d'enregistrer une hausse de 16,6%, retrouvant les niveaux réalisés en 2007.

Les principales matières ont connu une nette hausse en mars. Les montres bimétalliques ont vu leur valeur plus que doubler. Les garde-temps en or et en acier ont affiché une forte progression. Le nombre de pièces exportées a également augmenté, soutenu par la catégorie des autres matières, le bimétallique et l'acier. En trois mois, les volumes ont progressé de 900'000 unités (+19,8%) par rapport à 2009.

En mars, une barre située à 500 francs (prix export) a séparé les exportations de montres-bracelets. En dessous de cette limite, les taux de variation se sont montrés faibles, voire légèrement négatifs. Ces diminutions n'ont toutefois joué qu'un rôle minime sur l'évolution générale de la branche. Les garde-temps de plus de 500 francs ont en revanche réalisé une progression très soutenue, dépassant 40% de croissance en valeur.

Beaucoup de débouchés ont affiché une nette hausse en mars, notamment les trois premiers. Hong Kong et la Chine ont très sensiblement accéléré leur reprise. Les Etats-Unis ont connu un très fort rebond, profitant enfin d'un effet de base favorable notamment. Les principaux marchés européens se sont situés en retrait, même si l'Allemagne a enregistré une progression à deux chiffres. Dans son ensemble, le continent a réalisé une hausse de 7,4%. Comme les mois précédents, l'Asie a constitué le principal moteur de croissance de la branche.

Les statistiques diffusées par la FH reposent sur des chiffres d'exportation et non pas sur des chiffres de ventes aux consommateurs finaux. Il peut exister des écarts entre ces deux types de résultats. En outre, les statistiques FH résultent de la consolidation des exportations de toutes les entreprises horlogères suisses. Ces statistiques ne permettent pas d'établir l'évolution des affaires d'une entreprise ou d'un groupe en particulier, sachant que la marche des affaires peut être différente d'un acteur à l'autre.

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved