.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



FH - Horlogerie suisse en février 2010
 
Le 18-03-2010
de FH - Fédération de l'industrie horlogère suisse

Confirmation de la reprise

Les exportations horlogères suisses ont connu une croissance soutenue en février, confirmant clairement la tendance des mois précédents. Leur valeur a atteint 1,2 milliard de francs, ce qui représente une progression de 14,2% par rapport à février 2009. Sur les deux premiers mois de l'année, la branche a ainsi dépassé de 8,6% son niveau de 2009 à pareille époque.

En février, les montres-bracelets ont affiché une hausse plus marquée, avec +15,6%. Les produits bimétalliques et en acier ont beaucoup contribué à ce résultat, alors que les garde-temps en or sont restés stables. Le nombre de pièces exportées a parallèlement augmenté de 30,8%, grâce notamment à la catégorie des autres matières et à l'acier. Ce sont ainsi 430'000 montres de plus qui ont quitté la Suisse en février.

Les montres-bracelets de moins de 500 francs (prix export) ont constitué la grande majorité des pièces exportées et ont enregistré une hausse de 31,6% par rapport à février 2009. En valeur, la croissance de ces produits a indiqué +23,9%. Le segment 500-3'000 francs s'est distingué en affichant les taux de croissance les plus soutenus (+45,9% en valeur). Comme en janvier, les garde-temps de plus de 3'000 francs sont restés en retrait. Leur valeur a augmenté de 3,9%.
De nombreux marchés se sont inscrits en hausse en février. Hong Kong a vu son niveau s'élever de manière importante. Après une hésitation en janvier et seize mois de résultats fortement négatifs, les Etats-Unis ont retrouvé le chemin de la croissance. La Chine a fait un bond en avant pour occuper la troisième place. Les principaux débouchés européens sont restés en recul, comme attendu. Singapour a connu une augmentation proche de celle de la Chine. Au Moyen-Orient, les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite ont affiché des taux de progression parmi les plus élevés du tableau.

Les statistiques diffusées par la FH reposent sur des chiffres d'exportation et non pas sur des chiffres de ventes aux consommateurs finaux. Il peut exister des écarts entre ces deux types de résultats. En outre, les statistiques FH résultent de la consolidation des exportations de toutes les entreprises horlogères suisses. Ces statistiques ne permettent pas d'établir l'évolution des affaires d'une entreprise ou d'un groupe en particulier, sachant que la marche des affaires peut être différente d'un acteur à l'autre.

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved