.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Revue FH - Breguet Tourbillon Fusée avec spiral en silicium
 
Le 16-02-2010
de FH - Fédération de l'industrie horlogère suisse

Le spiral, très fin ressort enroulé en forme de spirale et habituellement fabriqué en métal, peut subir des perturbations liées aux chocs, au magnétisme mais aussi à la gravitation terrestre qui le déforme. L’alliage utilisé traditionnellement pour sa fabrication a la propriété particulière de se rigidifier lorsque la température monte, compensant ainsi l’augmentation d’inertie du balancier due à sa dilatation thermique.

Considéré depuis toujours comme une des clés de la précision d’un mouvement, le spiral a fait l’objet de nombreuses recherches. En 1795, Abraham-Louis Breguet invente le «spiral Breguet», qui reste aujourd’hui la référence en termes de spiraux, en transformant intuitivement la courbe terminale du spiral: il la surélève et la coude légèrement pour en améliorer l’isochronisme. Pour pallier le problème de sensibilité aux champs magnétiques, c’est un autre Breguet (Louis-Clément, petit-fils d’Abrahams-Louis) qui expérimentera en 1830 les spiraux en verre pour remplacer le métal... Et, en 2006, Breguet présente les premières montres avec spiral et échappement en silicium, un matériau qui offre de nombreux avantages: léger, il est totalement insensible aux champs magnétiques, peu sensible aux chocs et très résistant à la corrosion.

Les résultats obtenus depuis bientôt quatre ans par les spiraux en silicium plats utilisés par Breguet dans différents mouvements étant convaincants, la marque se devait de développer un spiral en silicium avec la fameuse courbe terminale «Breguet». C’est aujourd’hui chose faite. Réaliser une courbe qui donne une 3ème dimension à cette pièce de silicium représente un véritable exploit. En effet, les pièces de silicium habituelles sont découpées dans une plaque et restent donc sur un seul niveau. Le silicium n’est pas malléable comme un métal et pour faire une courbe finale coudée, qui s’élève du spiral, il a fallu réinventer le processus de production dans son ensemble. Ce nouveau défi technique a été relevé avec brio par la manufacture Breguet. Grâce au «spiral Breguet silicium», les améliorations générales qu’apportait déjà le spiral silicium pourront dès à présent être appliquées à tous les calibres Breguet, indépendamment de leur construction de base.

Aujourd’hui, ce nouveau «spiral Breguet silicium» connaît son baptême du feu dans le modèle Tradition 7047 avec tourbillon et transmission fusée-chaîne. Cette pièce, qui rappelle l’architecture des premières montres de poche à tourbillon inventées par Breguet, est présentée dans une version en platine dont le mouvement revêt un alliage spécial de métaux couleur anthracite. Le traitement de surface requis est une nouvelle technique améliorée de galvanoplastie, qui utilise un alliage de métaux précieux de la famille du platine, d’apparence plus foncée que le ruthénium.

La transmission fusée-chaîne reliée au barillet permet de garantir une force constante sur toute la marche de la montre. Le grand tourbillon placé à 1h a fait l’objet de plusieurs dépôts de brevets, dont un relatif au balancier en titane et trois aux spiraux Breguet en silicium. Un autre brevet a été délivré sur l’indication de réserve de marche placée directement sur le barillet.

D’une très grande technicité, le nouveau «spiral Breguet silicium» est à la pointe de la recherche et du développement. Il donne à la manufacture de L’Abbaye de très importantes perspectives de développement.

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved