.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Revue FH - Formation continue - Du nouveau au Locle
 
Le 24-09-2009
de FH - Fédération de l'industrie horlogère suisse

Né d’un partenariat public-privé, un nouvel instrument de formation verra le jour en octobre au Locle.

Après la mise en place il y a six ans d’un Brevet fédéral de conseiller de vente en horlogerie en collaboration avec le Centre interrégional de formation des Montagnes neuchâteloises (CIFOM), l’Association des fournisseurs d’horlogerie Marché suisse (AMS) a souhaité élargir le spectre de l’enseignement des connaissances en horlogerie et contribuer ainsi à la pérennisation des savoir-faire de l’Arc jurassien. Un partenariat public-privé a été ainsi initié. Hormis l’AMS, il réunit l’Etat de Neuchâtel, la Ville du Locle et le CIFOM. De ce partenariat est né le Centre international de formation continue en horlogerie (CIFCH), nouvel instrument de formation qui ouvrira ses portes courant octobre au Locle, dans le bâtiment de l’ancienne école de nurses.

A l’ouverture de ce centre, avec les sessions actuellement en cours pour le brevet fédéral, le CIFCH comptera une cinquantaine de participants. Par la suite, sa capacité d’accueil sera d’environ 150 personnes qui pourront suivre simultanément les cinq niveaux proposés.

Dans un premier temps, le CIFCH dispensera notamment une formation de trois jours destinée aux personnes qui ne connaissent pas l’horlogerie. Ce cours permettra d’expliquer brièvement l’histoire de la branche, la segmentation des produits et la différence entre les mouvements mécaniques, à quartz et auto-quartz. Il est destiné à toutes les personnes qui souhaitent réorienter leur carrière et qui ont besoin de connaître un minimum d’informations pour pouvoir entrer, par exemple, au service d’un magasin afin d’y vendre des montres «simples». Il est également destiné à tous les demandeurs d’emploi du domaine de la vente qui veulent réorienter leur carrière. C’est le premier niveau.

Seront également proposées des sessions de cours modulaires d’une semaine (5 jours) pour les personnes qui sont au bénéfice d’une formation commerciale, d’un master en économie ou dans le domaine de la communication, le plus souvent employées des marques horlogères ou des sociétés commerciales et qui ne connaissent pas le produit. Ces cours plus poussés (techniques de vente horlogère, les complications, etc) sont ouverts à toutes les personnes, y compris celles en recherche d’emploi, dont les qualifications de base justifient la participation à ce cycle. C’est le second niveau, le troisième étant celui du brevet fédéral (42 jours de cours répartis sur deux ans à raison de trois jours par mois sur sept mois par an).

Pour répondre à une demande grandissante, le CIFCH dispensera aussi, dès 2010, une formation spéciale pour étrangers avec un cours de 35 jours, sanctionné par un examen et un diplôme signé et validé par la FH, partenaire privilégié de l’AMS à la réputation bien établie aux quatre coins de la planète. Il s’agit du quatrième niveau.

Enfin, cinquième et dernier niveau, une série de cours visant à la transmission des savoirs entre professionnels est en phase de préparation. En deux mots, il s’agira de réunir, autour d’une personne qui arrive au terme de sa carrière et qui a développé toute une série de gestes ou de procédés particuliers, des collègues plus jeunes du même métier afin qu’il puisse expliquer et transmettre son savoir unique et ses expériences.

Les quatre partenaires de ce projet soulignent que cet important effort de formation - avec des cours donnés dans un premier temps en français, allemand et anglais - répond à un besoin constant d’amélioration des connaissances des collaboratrices et collaborateurs des activités liées au domaine horloger. C’est également le moyen de leur apporter une véritable valeur ajoutée qui répond au «Swiss quality concept».

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved