Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Et si vous testiez le tourisme horloger ?
 
Le 05-09-2018
de SOJH® - News des musées

Internet, ses sites spécialisés et autres blogs, c’est bien. Vivre l’expérience de l’horlogerie en s’immergeant dans son berceau, c’est mieux. Visites de manufactures, architecture, musées… Suivez le guide pour une balade instructive et passionnante en terres horlogères. En Suisse, évidemment !

À ceux qui bannissent les bains de foule et les plages surpeuplées pour leur préférer la quiétude d’un bain de culture, une immersion dans le territoire de prédilection de l’horlogerie mécanique se révèle une alternative idéale pour des vacances à thème aussi instructives que passionnantes. Sur un axe qui relie Genève à Shaffhouse en passant par les vallées verdoyantes du Jura, l’art horloger se décline sous toutes ses formes. Routes ourlées de fermes horlogères, manufactures contemporaines aux lignes épurées, musées truffés de trésors… La culture de ces savoir-faire singuliers a profondément marqué le paysage et les villes helvétiques de son empreinte. Et, comme on suivrait une route des vins dans une région vinicole, les amoureux de technique, passionnés d’histoire et autres curieux du patrimoine artisanal et technique ont l’embarras du choix pour percer les secrets de l’horlogerie. Crème solaire et maillot de bain ne sont pas proscrits mais clairement inutiles pour plonger tête baissée dans l’art de mesurer le temps.

Genève, capitale horlogère

Pour qui s’intéresse à l’horlogerie, Genève constitue une porte d’entrée incontournable. Dans la cité de Calvin, ce savoir-faire transformé en véritable industrie a imprimé sa marque depuis ses prémices au 16ème siècle. Quelques lieux méritent impérativement le détour.

Envie de culture ?

Inauguré en 2001 dans un superbe bâtiment Art Déco, le musée Patek Philippe recèle un nombre incalculable de trésors. Une impressionnante collection de montres - dont la première jamais construite -, d’automates et portraits miniatures décorés de peintures sur émail réalisés entre le 16ème et le 19ème siècle témoignent de la richesse du patrimoine horloger. Pour les amoureux de la marque, le musée expose la collection Patek Philippe depuis 1839. Au total, ce sont quelque 2000 objets et une vaste bibliothèque constituée d’environ 8000 ouvrages sur l’horlogerie qui font de ce musée un lieu à découvrir absolument.

patekmuseum.com

Envie de shopping ?

Les adeptes du lèche-vitrine sont au paradis dans les rues du centre de Genève qui, de part et d’autre du Rhône, sont émaillées d’enseignes toutes plus luxueuses les unes que les autres. Boutiques monomarques et détaillants multimarques y alignent les dernières nouveautés horlogères et joaillières, notamment dans la fameuse rue du Rhône où le mètre carré se monnaie à prix d’or.

Envie de flâner ?

Le site du Geneva Watch Tour propose un itinéraire à travers les rues commerçantes de la ville, ponctué de quelques bâtiments témoignant de l’histoire horlogère de Genève (genevawatchtour.com). Un selfie devant l’horloge fleurie, une halte à la Cité du Temps - dont un vaste espace est dédié aux collections colorées de Swatch -, un pèlerinage dans la zone industrielle de Plan-les-Ouates pour constater l’ampleur et la modernité de l’outil de production des plus importantes manufactures - Patek Philippe, Vacheron Constantin, Piaget, Rolex… -, sont autant d’occasions d’instiller une petite dose d’horlogerie dans la découverte de la cité de Calvin.

Envie d’expériences horlogères ?

À moins d’être un excellent client ou une personne du métier, rares sont les manufactures qui acceptent d’ouvrir leurs portes. A Plan-les-Ouates, centre névralgique de la production horlogère genevoise, il est possible de visiter la manufacture de Frédérique Constant et Alpina. Pour ceux qui s’intéressent de près à la technique, la Fondation de la Haute Horlogerie organise également quelques sessions annuelles d’initiation à la mécanique horlogère. Histoire de prendre la mesure de sa complexité en démontant et remontant un mouvement.

Vaud et la Vallée de Joux, entre campagne et horlogerie

Les noms prestigieux s’alignent le long des petites routes qui traversent la Vallée de Joux. Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre, Blancpain, Breguet… Si une vingtaine de Maisons de Haute Horlogerie et une multitude de fournisseurs y sont établis, ils ne sont que le reflet immergé d’une longue tradition horlogère.

Envie de promenade ?

À pied ou à vélo, l’Office de Tourisme de la Vallée de Joux propose de profiter des douceurs du paysage au gré d’un parcours ponctué des plus belles fermes horlogères de la région. Ces imposantes bâtisses en pierre érigées dès le 15ème siècle ont abrité, deux siècles plus tard, les paysans qui travaillaient, l’hiver venu, à la fabrication de divers composants pour l’horlogerie.

myvalleedejoux.ch

Envie de comprendre ?

Rien de tel que de s’essayer au travail de l’horloger pour mieux comprendre ses contraintes, ses difficultés et sa complexité. Dans le village du Sentier, le Centre d’initiation à l’Horlogerie propose de découvrir les secrets de la montre mécanique aux novices comme aux amateurs plus avertis. Dans l’atelier de l’horloger Olivier Piguet, on apprend à démonter et remonter le mouvement d’une montre mécanique. Un cours très pratique rehaussé d’une touche indispensable de théorie.

olivierpiguet.ch

Envie de patrimoine ?

Le musée Audemars Piguet du Brassus fermera ses portes en décembre pour une année de travaux avant une réouverture début 2020 qui inaugurera un nouveau lieu d’exposition ultramoderne. En attendant, il est encore possible de pénétrer dans le bâtiment originel de la manufacture. Edifié en 1868, il accueille une présentation thématique de l’histoire de la marque et présente un bel éventail des complications horlogères à travers une riche collection de montres anciennes et contemporaines. Attention, les visites sont possibles uniquement sur demande.

audemarspiguet.com

Envie de s’émerveiller ?

Sur un autre promontoire géographique, à Sainte-Croix, les oiseaux-chanteurs se taillent la part du lion au Centre international de la Mécanique d’art. Nés au 18ème siècle dans les montagnes neuchâteloises, ces automates dont le premier spécimen est attribué aux frères Jaquet-Droz en 1780 se sont envolés pour Paris avant de revenir il y a quelques dizaines d’années à Sainte-Croix, où la tradition a encore de beaux jours devant elle. De célèbres fabricants d’automates tel François Junod, des marqueteurs, des ébénistes, des horlogers, restaurateurs de boîtes à musique ou de pendules anciens y sont, aujourd’hui encore, très actifs.

musees.ch

Le Canton de Neuchâtel, au cœur du sujet

À moins d’avoir tout son temps devant soi, il faudra soigneusement sélectionner les lieux à visiter dans le canton de Neuchâtel. Ici, l’horlogerie est partout. Musées, visites de manufactures, architecture… Neuchâtel Tourisme a mis au point un programme thématique qui donne l’embarras du choix à ceux qui souhaitent s’immerger dans les trésors de l’horlogerie.

neuchateltourisme.ch

Envie d’exposition ?

Direction la Chaux-de-Fonds et le Musée international d’Horlogerie (MIH). Depuis son ouverture en 1974, ce musée incontournable possède une extraordinaire collection de garde-temps qui mettent en évidence les prouesses techniques et artistiques réalisées par les artisans de l’horlogerie. La main, la machine, l’innovation, l’esthétique, le calendrier, la macro-oscillation ou la micro-oscillation sont autant de thèmes abordés au gré d’une scénographie aux accents vintage.

chaux-de-fonds.ch

Envie de passer de l’autre côté du miroir ?

Que se passe-t-il réellement derrière les murs d’une manufacture de Haute Horlogerie ? Comment s’organise la chaîne de production d’une montre ? Comment sont développées les complications et quels sont les moyens mis en œuvre pour accélérer l’innovation ? Toutes les réponses - ou presque - sont révélées en poussant la porte des manufactures horlogères. Depuis cette année, Zenith organise, pour le plus grand plaisir des aficionados, des visites de ses ateliers. Magique !

neuchateltourisme.ch

Par Marie de Pimodan-Bugnon
FHH JOURNAL

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved