.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Une petite révolution chez A. Lange & Söhne
 
Le 28-10-2019

Avec Odysseus, la manufacture saxonne initie une nouvelle famille de montres en acier, produites en série, plus sportives, mais pas moins techniques.

Adeptes de montres à bracelet intégré ? L'année qui arrive devrait vous combler. Cette catégorie de garde-temps nés dans les années 1970 du génial coup de crayon de Gérald Genta, reconnaissable au bracelet dont le premier maillon est intégré au boîtier, était jusque-là l'apanage de quelques maisons. Patek Philippe et Audemars Piguet, pour ne pas les citer. Curieuse coïncidence, un quart de siècle plus tard, elle se décline à tout-va, avec plus ou moins d'opportunisme et de réussite. A. Lange & Söhne, dernier en date à céder au chant des sirènes, est incontestablement la plus inattendue sur ce terrain. La manufacture habituée des grandes complications pour amateurs de luxe discret dévoile avec Odysseus sa sixième famille, la première à être produite en acier et en série. Une petite révolution.

Calibre de pointe et finitions soignées

Si l'horlogerie haut de gamme ronronne habituellement comme un chat sous un radiateur en hiver, 2019 aura été l'année de toutes les audaces. Marquée par un nombre record de vraies nouveautés (comprenez de créations jusque-là inédites), l'année aura également marqué la fin des chasses gardées. Astucieusement segmentées pour ne pas se cannibaliser, les manufactures avaient jusque-là leur pré carré. Un univers et un nuage de prix bien définis sur lequel elle s'exprimait. Autre temps, autres mœurs. Audemars Piguet, chantre de la montre sport chic, part à la conquête de la montre classique quand A. lange & Söhne, incarnation de la montre classique exclusivement produite en or, en platine et en série limitée, s'attaque au très concurrentiel marché de la montre sportive.

Attention, sportive et produite en série ne sous-entend pas que l'Odysseus est plus simple et plus abordable. « C'est une pièce élégante et sportive conçue pour les personnes qui aiment la haute horlogerie tout en menant une vie très active », décrypte les porte-parole de la maison. Près de dix ans ont été nécessaires au développement du calibre qui l'anime. Le mouvement de manufacture L155.1 Datomatic (dont le nom symbolise l'alliance du mécanisme de la date et du remontage automatique) comprend 99 composants qui se dévoilent à travers le fond en verre saphir du boîtier. Il est doté d'un rotor central à remontage unidirectionnel avec masse centrifuge en platine. Le squelettage du rotor permet, quant à lui, de jeter un œil aux autres détails du mouvement entièrement fini à la main.

De l'autre côté, le cadran bleu, en laiton, est fidèle à l'esprit de la maison. Il comprend plusieurs niveaux, mis en perspective par des surfaces différentes. L'indication nouvellement développée du jour et de la date en deux parties est visible sur la partie bleu foncé. Si les affichages sont réalisés dans la fameuse typographie Lange, les chiffres et les lettres apparaissent pour la première fois en banc sur fond bleu. Autre grande nouveauté, le boîtier rond de 40,5 mm, forgé dans l'acier, est le premier à être étanche et doté d'une couronne visée. Ce dernier s'harmonise au bracelet en acier à boucle déployante. Verdict ? Passé l'effet de surprise, l'Odysseus complète harmonieusement l'offre de la maison en proposant une alternative plus décontractée aux calibres de pointe qui font sa réputation.

Le Point

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved