.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Un Gyrotourbillon 3 météorique pour Jaeger-LeCoultre
 
Le 15-10-2019

Jaeger-LeCoultre présente une édition limitée de sa Master Grande Tradition Gyrotourbillon au cadran incrusté de météorite.

C’est en 2013, à l’occasion du 180e anniversaire de la Maison, que Jaeger-LeCoultre avait dévoilé pour la première fois sa Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 . Doté d’un Gyrotourbillon de troisième génération et d’un chronographe à affichage digital instantané, ce garde-temps de haute voltige constituait une véritable démonstration de savoir-faire de la part des maîtres horlogers de la manufacture.

Une météorite préhistorique

Cette fois, cette nouvelle version dotée d’un boîtier en or rose ajoute encore une touche de charme et de complexité à l’exercice, avec en sus un cadran mêlant les formes géométriques d’une météorite gris argenté à l’éclat bleu foncé de l’aventurine et à la blancheur de l’émail Grand Feu. La météorite Gibeon qui compose en partie cette montre a traversé l’espace et l’atmosphère pour finalement s’écraser en Namibie. Elle est constituée d’un alliage fer-nickel présentant une forme en cristal octaédrique, formée par le refroidissement du fragment d’astéroïde dans l’espace pendant des milliards d’années avant d’entrer en collision avec la Terre à l’époque préhistorique.

En plus des éléments de météorite incrustée sur les ponts en maillechort, un disque de météorite repose également au centre du cadran, bordé d’un anneau en aventurine à index appliqués. Sur le chronographe, le disque en aventurine est encerclé d’un anneau en émail Grand Feu blanc, marqué des secondes écoulées. L’indicateur jour/nuit comprend une platine 24 heures sur laquelle sont appliqués deux demi-cercles en or, pour le jour et la nuit. La partie blanche guillochée à la main représentant le jour est ornée de rayons de soleil gravés à la main et d’un soleil en or rose poli. La partie représentant la nuit propose une lune et des étoiles en or rose poli appliquées sur un fond bleu foncé. Au final, ces trois cadrans asymétriques se superposent, créant un effet de profondeur unique, le regard plongeant vers le mouvement et le tourbillon au fur et à mesure qu’il tourne. Ce tourbillon multi-axes est constitué de deux cages tournant dans des sens opposés et à des vitesses différentes, dotées en leur centre d’un ressort spiral sphérique bleui. En l’absence d’un pont de tourbillon, les cages en aluminium cantilever de ce Gyrotourbillon 3 semblent comme suspendues dans l’espace.

La météorite incrustée au mouvement

Au dos du mouvement de cette Master Grande Tradition Gyrotourbillon, la météorite s’affiche également, ses motifs géométriques abstraits ornant entièrement les platines et les ponts. Le résultat esthétique est tout simplement unique. Pour parvenir à une telle intégration, les artisans de la maison ont d’abord dû creuser la surface de la platine ou du pont en maillechort jusqu’à atteindre une profondeur parfaitement égale à l’épaisseur du fragment de météorite, laissant uniquement un filet très fin de maillechort sur les bords. Une fois la nouvelle surface polie, la météorite est incrustée de façon à ce que ses bords s’emboîtent parfaitement dans la monture complexe aux bords incurvés pour obtenir une surface plane et unifiée. Cette édition limitée à seulement huit pièces bat au rythme d’un calibre 176 à remontage manuel pourvu d’un chronographe entièrement intégré, indiquant les secondes sur un cadran rond classique et les minutes écoulées sur un compteur digital sautant instantané.

Le Figaro

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved