.
A PROPOS
En chiffres

Témoignages

Recherche de solutions

Contact

 



Hermès Arceau, L'heure de la Lune
 
Le 23-01-2019

A l’occasion du SIHH 2019, Hermès a dévoilé l’une de ses créations dont elle a le secret. Une montre Arceau en or gris de 43 mm qui propose une vision inédite de la phase de Lune grâce à un calibre mécanique automatique développé par Jean-François Mojon, l’un de plus talentueux des horlogers contemporains. Résultat ? Deux éditions limitées de cent exemplaires qui proposent les phases de Lune d’une manière décalée.

Ceux qui doutent encore qu’Hermès soit une véritable marque horlogère vont pouvoir revoir leur jugement. Certes, la marque propose une large gamme de montres à quartz, mais en plus de cela, elle commercialise régulièrement des montres dignes des plus grandes maisons horlogères.

Et l’une des spécificités d’Hermès est d’offrir, la plupart du temps, une vision du temps poétique ou décalé au sein d’un univers « temporel » qui lui est propre. Avec la collaboration d’horlogers de renom de surcroit.

Cette année n’échappe pas à la règle avec l’arrivée de cette Arceau en or gris de 43 mm (étanche 30 mètres) qui embarque un calibre développé par Jean-François Mojon, talentueux horloger qui a déjà travaillé avec MB&F ou encore sur le concept de Trilobe.

Le fait est que cette « Arceau, L’heure de la Lune » offre une perspective singulière du satellite de la Terre grâce à l’affichage simultané des phases de la Lune aux hémisphères nord et sud. Sur un cadran en météorite ou en aventurine, deux compteurs mobiles heures et date (avec aiguilles en acier bleui et chiffres arabes à la typographie inclinée identitaire) gravitent, dévoilant les Lunes de nacre au rythme d’un module exclusif breveté (imaginé par Mojon), couplé à un mouvement de manufacture Hermès.

D’une épaisseur contenue à 4,2 mm, ses 117 composants polis et microbillés s’intègrent au mouvement de manufacture Hermès H1837. Un défi technique pour préserver la finesse de l’ensemble du châssis mobile, qui survole le cadran en 59 jours.

Le cheval, aux origines de la maison Hermès, investit l’univers des rêves de son galop élégant. À 12h, la Lune s’orne d’un Pégase réalisé par le « rêveur-dessinateur » Dimitri Rybaltchenko. Intitulée Pleine Lune, cette représentation du cheval ailé dessine les contours d’un passage entre deux mondes, où magie et réalité se confondent. De l’autre côté, à 6h, la vue de la Lune depuis l’hémisphère nord reflète sa surface avec réalisme.

Ce garde-temps de haute horlogerie est réalisé en deux séries limitées à 100 exemplaires chacune, et se pare d’un bracelet en alligator mat, graphite ou bleu abysse sur boucle déployante en or gris.

Montres-de-luxe.com

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved