Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



A 28 ans, il lance une montre made in France à Besançon
 
Le 03-09-2018

Florian Chosson a présenté à Besançon ses montres Routine dont 86 % des composants sont fabriqués dans l’Hexagone. Treize entreprises tricolores ont relevé le défi.

Elle ne sera disponible à la vente que le 4 septembre mais les demandes sont déjà nombreuses. La marque Routine vient de présenter à Besançon (Doubs) la montre la plus française possible : 86 % de ses composants sont fabriqués dans l’Hexagone. Elle a même été certifiée Origine France Garantie ! Ce n’est pas un hasard si l’ancienne capitale de l’horlogerie française a été choisie pour cet événement.

« Une montre porte-drapeau symbole de notre renaissance »

A 28 ans, Florian Chosson, jeune ingénieur installé à Romans (Drôme), est donc sur le point de mener à bien son projet relevant du patriotisme économique. « Jusqu’aux années 1980, la France était un grand pays leader de l’horlogerie. Et puis elle est devenue le sous-traitant de la Suisse. L’idée est de créer une montre porte-drapeau symbole de notre renaissance », explique le jeune homme.

Treize entreprises françaises et une allemande

Deux modèles viennent d’être lancés, chacun produit en deux tailles. Pour cela, 14 entreprises se sont investies dans le projet, dont 13 en France (et une en Allemagne). Parmi elles, 7 produisent dans le Jura et le Doubs, qui abrite encore beaucoup de savoir-faire horloger.

Pour trouver ces spécialistes, Florian a parcouru la France durant deux ans à la recherche d’entreprises capables de relever son défi : « Cela n’a pas toujours été facile. Certaines n’avaient même pas de site Internet, comme la société UCH, dans le Jura, qui est la dernière à savoir usiner des boîtiers de montre en France. Ils se sont spécialisés dans l’aéronautique, et c’est mon projet qui les a fait revenir à leur ancien métier de l’horlogerie. »

« On nous demande déjà un bracelet végan »

Certains composants n’ont pu être trouvés qu’en Asie, et les verres de montre sont fabriqués en Allemagne faute d’avoir pu trouver un dernier spécialiste en France. Les bracelets sont, en revanche, fabriqués à Besançon, par l’entreprise Sibra. « Il avait des idées précises de son projet, explique Gérard Simon, à la tête de Sibra. On lui a, par exemple, proposé ce modèle en cuir qui vient d’une tannerie française, et l’autre, c’est de la vachette qui vient du Thillot dans les Vosges. »

« On nous demande déjà un bracelet plus responsable, végane, ajoute Florian. On va le faire à partir de morceaux de jeans. Mais ce sera du jean français, de la marque 1083, fabriqué à Romans-sur-Isère. »

En vente exclusivement en ligne

Florian Chosson tient, en tout cas, ses promesses. Face à un monde de l’horlogerie plutôt sceptique au départ, il avait promis qu’il présenterait ses premiers modèles de montres françaises en septembre. Ce sera chose faite ce 4 septembre. Les montres Routine seront vendues de 295 € à 345 €, exclusivement sur Internet, sur la plateforme Ulule. « Je voudrais en vendre un millier pour cette première année. Ce serait la preuve que mon projet est viable. »

www.leparisien.fr

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved