Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Le programme philanthropique de Rolex soutient de jeunes architectes prometteurs
 
Le 24-05-2018

Avec son programme de mentorat artistique Rolex valorise l’architecture par son soutien à la Biennale Architettura di Venezia 2018. Troisième édition depuis 2014.

C’est la troisième fois que Rolex soutient l’exposition depuis 2014. Partenaire exclusif de La Biennale di Venezia et montre officielle de la 16e Exposition internationale d’architecture, la marque encourage une nouvelle réflexion sur la meilleure façon d’utiliser l’espace et l’innovation technique.

Intitulé Freespace, le thème de la Biennale Architettura 2018 a été choisi par les commissaires de cette édition, Yvonne Farrell et Shelley McNamara, du cabinet Grafton Architects de Dublin, qui souhaitent valoriser la générosité d’esprit et le sens d’humanité inhérent à l’architecture en mettant l’accent sur la qualité de l’espace.

«Le thème de cette édition nous tient à cœur. Il se fonde sur un sens profond d’humanité et vise à comprendre comment l’architecture contribue à améliorer notre qualité de vie. Contribuer au bien-être de la société est important pour Rolex, qui demeure fondamentalement convaincue que la force et l’engagement des individus permettent d’accomplir de grandes choses, notamment de grands projets architecturaux», résume Arnaud Boetsch, directeur Communication & Image chez Rolex.

Rolex, via sa collaboration historique avec des architectes choisis pour l’aménagement de ses bureaux et filiales depuis plus de soixante ans, comprend leur volonté de réinterpréter constamment l’espace en termes de forme et de fonction.

Pour cette édition 2018 - qui se déroulera à Venise du 26 mai au 25 novembre 2018 - Rolex présente un nouveau pavillon dans les Giardini (jardins). Ce pavillon mettra notamment à l’honneur le travail réalisé par l’architecte Sir David Chipperfield et son protégé Simon Kretz dans le cadre du Programme Rolex de mentorat artistique 2016-2017.

Le mentorat entre le Britannique, Sir David Chipperfield et le Suisse, Simon Kretz, a abouti à la publication d’un livre On Planning - A thought Experiment, avec le support de l’ETH Zurich. Le livre explore l’approche holistique lors du développement urbain, qui créé le bien-être des citoyens dans le respect de la pensée innovante et inclusive.

Comme Sir David Chipperfield; Álvaro Siza; Kazuyo Sejima et Peter Zumthor ont également encadré de jeunes architectes de talent, grâce à cette initiative philanthropique lancée 2002 par la marque horlogère et qui s’investit dans l’avenir de l’architecture.

Le mentor de l’édition 2018-2019 est l’architecte britannique Sir David Adjaye, britanno-ghanéen et sa protégée Mariam Kamara, du Niger. Pour la période de mentorat, les deux architectes ont convenu d'un projet, qui implique la conception d'un espace public à Niamey, la capitale du Niger, et qui servira d’institution artistique. Pour le binôme, il est essentiel que le bâtiment réponde aux besoins locaux.

Sir David Adjaye a été nommé parmi les 100 personnes les plus influentes par le magazine Time en 2017.

Il a été fait chevalier par la reine Elizabeth pour sa contribution à l'architecture et au design, après avoir reçu un Ordre de l'Empire britannique (OBE) en 2007. Parmi les œuvres variées qui caractérisent son utilisation des matériaux, la palette de couleurs éclectique figurent le développement d’un logement à Harlem (2015), l'école de gestion de Moscou SKOLKOVO (2010), le Museum of Contemporary Art de Denver (2007) et le Nobel Peace Center d’Oslo (2005). Ses projets en cours comprennent un réaménagement résidentiel à usage mixte à Piccadilly, une nouvelle maison pour le Studio Museum à Harlem.

Depuis 2015, Mariam Kamara est la fondatrice de l’atelier masōmī, qui pilote des projets au Niger depuis Rhodes Island aux États-Unis, où elle est également professeur adjoint de design urbain à l'Université Brown. En 2017, Kamara a gagné, avec l'architecte iranien Yasaman Esmaili, le Prix LafargeHolcim Gold pour l'Afrique et le Moyen-Orient, un prix récompensant la conception durable. Puis le Prix LafargeHolcim Silver Global pour le même projet en 2018.

Chaque mentor reçoit des honoraires s’élevant à 100.000 francs suisses. Chaque protégé reçoit un soutien financier de 40.000 francs suisses pendant l’année de mentorat ainsi que de quoi couvrir les frais de voyage et autres dépenses majeures. Un budget de 30.000 francs suisses est en outre mis à sa disposition à la fin de la période de mentorat pour la création d’une nouvelle œuvre, d’une publication, d’un spectacle ou d’un événement public. Les anciens protégés du programme peuvent également être candidats à un fonds pour créer une œuvre en collaboration avec d’autres protégés.

Le programme Rolex de mentorat artistique date de 2002

Le Rolex Mentor et Protégé Arts Initiative est le programme philanthropique de la marque horlogère basée à Genève, qui recherche dans le monde entier de jeunes artistes de talent, afin de constituer un binôme avec des maîtres reconnus dans leur art. Cette collaboration créative one-to-one s’inscrit dans une relation de mentorat.

Rolex a lancé ce programme en 2002 pour aider à perpétuer le monde artistique et son patrimoine. Le programme offre aux artistes talentueux dès les premiers stades de leur carrière, le don du temps et d’échange créatif avec des maîtres dans leurs domaines. Les disciplines du programme sont l’architecture, la danse, le cinéma, la littérature, la musique, l’art dramatique et les arts visuels. Une huitième discipline est également au programme, elle peut être issue d’un autre domaine artistique ou avoir une portée interdisciplinaire. À la fin de la période de mentorat, Rolex invite les participants et les invités à honorer les réalisations des mentors et protégés lors d'un événement public de célébration.

Les mentorats sont regroupés en deux sessions durant lesquelles les disciplines alternent. En 2018-2019, les mentorats concerneront l’architecture, la danse, la littérature et la musique. En 2020-2021, le programme sera consacré au cinéma, à l’art dramatique, aux arts visuels et à une huitième discipline.

Depuis la création du programme Rolex de mentorat artistique, plus de 1100 jeunes talents issus de 105 pays ont été proposés comme protégés et ont pu être remarqués par les experts de leurs disciplines. Au total, 253 personnalités du monde des arts ont identifié de jeunes artistes et choisi les finalistes, et 123 artistes et créateurs de premier plan ont participé au programme en tant que conseillers. Jusqu’à présent, 54 artistes ont accepté de devenir mentors. Ils ont sélectionné 54 protégés originaires de 34 pays. Rolex considère le développement de cette communauté artistique internationale comme l’une des plus belles réussites du programme Rolex de mentorat artistique.

Cet article vous est offert par Swissquote
Elsa Floret

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved