.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Une rare montre de nageur de combat refait surface
 
Le 24-07-2019
de SOJH® - News des ventes aux enchères

Réalisée en 1936 pour le premier corps des forces sous-marines italiennes, cette rare Panerai Radiomir changera de main chez Artcurial le 18 juillet prochain.

Artcurial revient à Monaco du 17 au 19 juillet pour une semaine de ventes de prestique dédiées à la joaillerie, à l'horlogerie et aux accessoires de mode luxueux. À l'occasion de sa vente de haute horlogerie, qui se déroulera le 18, la première maison de ventes aux enchères française, fondée en 2002, dévoilera de nombreuses pièces horlogères d'exception, telles que la montre électronique Lip, reçue en 1958 par le général de Gaulle, un modèle Submariner Rolex rarissime (réf. 1680), en or et seul garde-temps connu à ce jour avec un certificat WWF ou une Rolex « Paul Newman » (réf. 6240) datée de 1967. En effet, comme le souligne François Tajan, président délégué de la maison, « notre présence sur la principauté se renforce année après année. L'objectif est de surprendre le public, les adjudicataires et les collectionneurs en réunissant des pièces historiques ».

Le terme historique prendra d'ailleurs tout son sens, lors de la vacation, au lot 705, une rare Radiomir (réf. 3646) de Panerai ayant appartenu au nageur de combat Helmut Rösel (devenu prêtre à Hambourg, à la suite d'études de théologie) et estimée 90 000-110 000 euros. En janvier dernier, Artcurial avait réalisé une belle opération en ayant vendu pour 226 000 euros une Panerai/Rolex Radiomir Type A, un prix record qui annonce une belle bataille d'enchères le 18 juillet prochain ! Cette Radiomir est l'une des pièces les plus envoûtantes et historiques de l'actuelle collection Panerai. Mise au point sur demande de la marine royale italienne, qui, en 1935, souhaitait s'équiper d'une montre de plongée lumineuse pour scaphandre, le modèle se signale par l'utilisation du Radiomir, un vernis constitué de sulfure de zinc, mésothorium et bromure de radium.

Le garde-temps se caractérise par un boîtier en acier à coussin, très en vogue dans les années 1930 et son grand format de 47 mm, assurant une étanchéité à toute épreuve. Le tout est renforcé par une couronne de remontoir et un fond vissé, signé « Rolex S.A. » La montre présente le cadran noir de type « sandwhich », inspiré des modèles du passé « militaire » de Panerai et conçu pour garantir une lisibilité optimale, notamment dans l'obscurité. Quant à la mécanique, la Radiomir est animée par un mouvement mécanique (cal. 618) de 17 rubis et certifié Rolex. Lors de la vacation, cette pièce sera accompagnée de sa boussole et d'un carnet de plongée. Une décoration militaire, l'écusson, une photographie originale et deux lettres manuscrites d'Helmut Rösel viennent compléter ce lot historique. L'heureux adjudicataire pourra ainsi observer l'évolution de la carrière du militaire et les diverses missions auxquelles il participa.

Le Point

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved