Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La montre à lettres hébraïques d’une victime du Titanic s’est vendue 57 500 $
 
Le 05-09-2018
de SOJH® - News des ventes aux enchères

La montre de poche appartenant à un immigrant juif russe a été vendue aux enchères à un collectionneur de pièces d'horlogerie liées au naufrage du Titanic

Une montre de poche avec des lettres hébraïques sur le cadran qui appartenait à un immigrant juif russe mort à bord du Titanic, a été vendue aux enchères pour 57 500 dollars.

Heritage Auctions a mis aux enchères la montre de poche à son siège social à Dallas, samedi, lors d’une vente publique d’importants souvenirs américains.

La montre, qui représente Moïse tenant les dix commandements sur son revers, a été achetée par John Miottel, un collectionneur de pièces d’horlogerie liées au naufrage du Titanic.

Miottel dirige le Miottel Museum et possède déjà des pièces d’horlogerie du Colonel John Jacob Astor, le passager le plus riche du paquebot et la personne la plus riche de l’époque dans le monde, ainsi qu’une montre appartenant auparavant à Oscar Woody, le commis aux postes des États-Unis du Titanic.

Miottel détient également une pièce d’horlogerie qui appartenait autrefois à la première personne à recevoir l’appel de détresse du Titanic, Harold Thomas Cottam, qui a servi en tant qu’opérateur sans fil sur le navire de sauvetage RMS Carpathia.

« Il s’agira de l’un des principaux objets de notre collection », a déclaré M. Miottel, qui viendera s’ajouter à la section Ocean Liner du musée, qui comprend des milliers d’artefacts et de souvenirs maritimes historiques.

Le propriétaire original de la montre, Sinai Kantor, était un immigrant russe à destination de New York avec son épouse, Miriam, qui a survécu au naufrage du Titanic, lors du voyage inaugural du navire de croisière en 1912. Des dizaines de Juifs faisaient partie des 1 503 passagers décédés. Le paquebot britannique disposait d’une cuisine casher.

La montre à gousset a été vendue par un descendant direct de Miriam et Sinaï Kantor, qui a fourni une lettre de provenance et qui ne souhaite pas être mentionné. Le couple, qui a payé 26 livres sterling (environ 3 666 dollars aujourd’hui) pour leur billet, faisait partie des 285 passagers de deuxième classe et avait embarqué ensemble à Southampton, en Angleterre.

M. Kantor, un fourreur qui voulait étudier la dentisterie ou la médecine en Amérique, avait 34 ans quand lui et sa femme, 24 ans, également aspirant médecin, sont montés à bord du Titanic. Ils venaient de Vitebsk, aujourd’hui une ville du nord-ouest de la Biélorussie.

Miriam Kantor avait récupéré les vêtements de son mari, un passeport russe, un carnet de notes, un télescope, un tire-bouchon, une montre de poche en argent et des devises russe, allemande et anglaise le 24 mai 1912.

Sinai Kantor est enterré au cimetière du Mont Zion dans le Queens, selon le chercheur israélien Eli Moskowitz, auteur d’un livre sur les Juifs du Titanic.

Par JTA
fr.timesofisrael.com

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved