Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Osenat se lance dans les ventes aux enchères horlogères
 
Le 30-04-2018
de SOJH® - News des ventes aux enchères

L'étude Osenat, qui lance son département Montres de collection, organise sa première vente ce samedi. Au menu : Baignoire, plongeuses et montre de carrosse.

Une Rolex GMT Master II en acier, une Boucheron Reflet en or jaune, une montre de carrosse du XVIIIe siècle en argent à mouvement mécanique et à répétition des heures… L'étude Osenat – première à avoir lancé les ventes Empire et réputée pour ses ventes d'automobiles – organise le 28 avril prochain sa toute première vente dédiée à l'horlogerie.

La maison Osenat est notamment connue pour avoir dispersé en 2016 la pléthorique collection constituée par l'homme d'affaires américain Christopher Forbes autour de Napoléon III. Elle a aussi vendu pour 1,8 million d'euros « au roi du poulet sud-coréen » le fameux chapeau de Napoléon. Elle mise désormais sur son rayonnement international pour proposer quatre ventes horlogères par an.

150 montres aux enchères

« Les liens entre horlogerie et automobile sont étroits, explique Alexandre Léger, nouveau directeur du département Montres de collection. Osenat étant quatrième sur le marché des ventes de voitures de collection, il paraissait naturel de renforcer cette synergie de belles mécaniques avec des ventes exclusivement consacrées aux garde-temps ». Le jeune homme a réuni l'ensemble des objets en deux mois, et sans publicité particulière, en s'appuyant sur le réseau d'amateurs de bolides de la maison.

Près de 150 lots, estimés entre 100 et 12000 euros, seront dispersés samedi prochain à Fontainebleau. Outre de grands classiques, à l'instar des neuf Rolex, estimées entre 1000 et 12000 euros selon le modèle, cette vente recèle de nombreuses montres de forme estampillées Cartier, telles cette Baignoire des années 2000 (estimée entre 4 000 et 5 000 euros) ou une Tank vermeil (entre 500 et 700 euros).

La première montre de plongée

Les amateurs de pièces insolites se réjouiront de la présence d'une ravissante montre-réveil avec boîte à musique en or jaune et lunette sertie de perles. Un ensemble de montres Piaget en malachite et œil de tigre, caractéristique du travail de la maison dans les années 70, est également mis en vente. Mais les stars de la vente seront incontestablement les deux montres de plongée, les plus iconiques qui soient. La plus emblématique ? « La Blancpain Fifty Fathoms », indique l'expert. « Il s'agit de la toute première montre de plongée moderne. Elle a vu le jour en 1953. Le modèle que nous proposons est exceptionnel, tant par sa condition que par son ancienneté (il date de 1955, NDLR). » L'autre plongeuse qui devrait faire grimper les enchères est signée Rolex et date de 1969. Il s'agit d'une Submariner « Red Line » référence 1680, réputée pour être la première Submariner affichant la date. Un modèle produit entre 1966 et 1973 qui est aujourd'hui extrêmement recherché.

www.lepoint.fr

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved