.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Baselworld 2020 : Breitling met les voiles
 
Le 16-04-2019

L’information est tombée dimanche. En 2020, Breitling ne participera pas à la foire horlogère de Bâle. De quoi mettre un peu plus de plomb dans l’aile d’un salon qui, au fil des années, voit ses exposants se faire la malle et voler vers de nouveaux modes de communication.

L’hémorragie se poursuit et cette fois ce n’est pas un petit poisson (à l’image de ceux qui, jadis, batifolaient dans l’aquarium géant du stand bâlois de la marque qui arborait encore un « B » ailé) mais bien un avion de chasse qui annonce son désistement. Ce dimanche, la maison Breitling a officialisé son renoncement à participer à l’édition 2020 de Baselworld. Après les départs d’Hermès, il y a de cela deux ans, puis de l’ensemble du Swatch Group pour l’édition 2019 sans oublier une constellation d’autres marques plus ou moins huppées, le salon a perdu de son standing. Ce qui s’est traduit par une déperdition de 22 000 visiteurs entre le cru 2019 et le précédent.

Michel Loris-Melikoff, le nouveau patron de la foire, a sorti les rames pour convaincre les acteurs majeurs de revenir l’an prochain. Manifestement, ce n’était pas suffisant pour inciter George Kern à repartir pour un tour. Le PDG de Breitling met en avant la stratégie de la marque qui a choisi de se concentrer sur sa propre plate-forme de vente et de communication, notamment via des événements disséminés un peu partout dans le monde. « Les dates de Baselworld, qui se tiendra fin avril, ne sont pas compatibles avec notre planification.

Notre plate-forme des sommets (N.D.L.R. : comprendre par-là, des événements) déjà en fonctionnement nous permet d’informer nos groupes cibles sans contraintes de dates et de lieux », développe-t-il. Et surtout sans les contraintes budgétaires inhérentes - et exorbitantes - à Baselworld. « Nous allons conserver ce principe qui nous permet de développer une approche personnalisée envers nos clients, les professionnels des médias, nos partenaires commerciaux et les collectionneurs. » Voilà pour le plan de vol 2020.

Porte ouverte pour un retour en 2021…
Ce départ met assurément du plomb dans l’aile du gros-porteur Baselworld qui perd des plumes, de l’altitude et menace de se crasher à la prochaine défection d’un autre mastodonte. Pour colmater la brèche, les organisateurs ont fait savoir que la porte était ouverte pour un retour de Breitling en 2021. Encore faudra-t-il trouver les bons arguments pour faire dévier Georges Kern du cap qu’il semble avoir tracé…

L'Est Républicain

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved