.
A PROPOS
En chiffres

Témoignages

Recherche de solutions

Contact

 



Mood et ses bijoux se tournent vers le marché alémanique
 
Le 25-01-2019

Mood, société spécialisée dans les bagues interchangeables, va ouvrir un magasin à Zurich pour le printemps 2019. L’entreprise vaudoise annonce un chiffre d’affaires de 6,1 millions de francs pour l’exercice précédent (+69%). Elle table sur le même rythme de croissance pour cette année.

Mood a le vent en poupe. Basée à Orbe, la société spécialisée dans les bagues interchangeables, annonce un chiffre d’affaires pour 2018 de 6,1 millions de francs. Soit une augmentation de 69% par rapport à l’exercice précédent (3,6 millions).

D’ailleurs, la marque revendique près de 31.200 commandes en 2018 contre 26.000 en 2017 (+20%), soit une moyenne de 85 commandes par jour. Une croissance continue qui s’explique par le fort développement de la griffe sur Internet, mais aussi par une forte présence physique à travers les magasins de la marque.

Les femmes de 30 à 60 ans ciblées

Née en 2004 sous l’impulsion du designer suisse Cédric Chevalley, la marque de bagues contemporaines interchangeables s’est construite par paliers. Au bénéfice d’une formation de bijoutier et de mécanicien de précision, le designer a mêlé ses deux vécus pour concrétiser son projet. Le concept est simple: une structure en acier forme la base sur laquelle un anneau vient se loger. Celui-ci est facilement modifiable pour que le consommateur puisse varier l’allure du bijou au gré de ses envies. Après presque dix ans d’activité et désirant se focaliser sur son travail artistique, Cédric Chevalley a quitté le navire en 2013 et vendu la société à Stéphanie Pousaz et Arlette Bélat. Les nouvelles directrices travaillent aujourd’hui dans leur propre atelier, basé à Orbe. Certains procédés sont sous-traités, mais elles aspirent à garder un réel savoir-faire. Le Swiss made est un créneau très porteur pour Mood. Entre bague de base et joaillerie sertie, la marque cible les femmes de 30 à 60 ans, mais aussi les hommes, de plus en plus nombreux.

À ses débuts, la société avait fait le choix de privilégier le digital, en vendant principalement ses bijoux sur les canaux numériques. «La marque s’est fait connaitre au tout début sur les réseaux sociaux», commente Danny Baumann, responsable des relations presse pour Mood. Ces réseaux sont un canal privilégié de communication et de promotion pour la marque, en particulier Facebook et Instagram. Chaque visuel est soigneusement travaillé et est promu par des ambassadeurs de renoms. En 2017, Mood annonçait par exemple un partenariat avec le pilote de formule E Sébastien Buemi.

Le virage stratégique du «phygital» a été entrepris en 2015. Depuis, quatre magasins ont ouvert: à Orbe, Martigny, Genève, et Barcelone. L'entreprise s’est dotée également d’un «showroom» dans la banlieue zurichoise l’an dernier. Une progression fulgurante, quand on sait que l’entreprise affichait alors un chiffre d’affaires de 600.000 francs à l’époque.

Un magasin à Zurich pour le printemps 2019

En 2019, Mood devrait continuer à croître sensiblement. L’entreprise ouvre en effet son premier magasin outre-Sarine, à Zurich. Celui-ci sera situé en plein cœur de la ville. L’objectif de la société est clair : conquérir le marché alémanique. «Notre clientèle romande est aujourd’hui bien établie. Avec une progression que l’on connait actuellement, il est temps désormais de mettre un pied en Suisse alémanique.» En fait, Mood a déjà tâté le terrain avec l'ouverture d'un point de vente dans la banlieue zurichoise. «Ce n’était pas un vrai magasin. Le but était plutôt de faire découvrir nos collections. Cette fois-ci, nous allons ouvrir un magasin flambant neuf en plein cœur de Zurich.»

Le pari est lancé. D’ailleurs, les ambitions de l’entreprise vaudoise sont grandes pour cette année, puisqu’elle espère connaitre la même progression qu’en 2018. L’entreprise pourrait donc atteindre les 10 millions de chiffre d’affaires.

Une app développée

L’ensemble de la fabrication étant réalisée en Suisse, cette production Swiss Made est un atout auprès de la clientèle, toujours plus encline à privilégier une production locale. Après un long processus de développement, cette application permet à la société d’être encore plus proche de ses clients et de leur faciliter la tâche lors de la commande des bagues et des addons. «Nous avons enregistré déjà 4000 clients inscrits depuis décembre», confie Danny Baumann.

Si Mood a déjà mis un pied à l’international avec son magasin à Barcelone, l’objectif central pour l’entreprise reste la Suisse. La société compte aujourd’hui trente collaborateurs.

Matteo Ianni
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved