Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Nouvelle manufacture ultramoderne pour IWC
 
Le 10-09-2018

Pour son 150e anniversaire, la marque de Schaffhouse s’est offert un bâtiment de 13’500 m2. Coût de l’investissement: 42 millions de francs, la plus grosse dépense de ces dix dernières années. Près de 240 postes de travail y ont été transférés ou créés.

«Bien entendu, le bâtiment devait offrir des conditions de production et de travail optimales. Une expérience unique pour les visiteurs était également très importante pour nous. Mais nous ne voulions pas nous contenter de construire une usine fonctionnelle, nous voulions un bâtiment à haute valeur esthétique qui exprime parfaitement l’esprit de notre marque.» Christoph Grainger-Herr s’exprime en connaisseur. CEO d’IWC Schaffhausen depuis un peu plus d’un an, le jeune Allemand est également diplômé en design d’intérieur de l’Université de Bournemouth (GB). Devant un parterre de quelque 150 invités, il a inauguré, le 27 août dernier, la toute nouvelle unité de production de la marque de Schaffhouse. Implantée en pleine campagne, à la périphérie de la ville, elle est, avec 42 millions de francs, le plus gros investissement de ces dix dernières années.

Trop à l’étroit

Ces dernières années, IWC s’est énormément développée, jusqu’à atteindre les limites de capacité de ses locaux existants. Après deux extensions structurelles, toute poursuite de la croissance était devenue impossible. Dans le même temps, la marque ayant décidé de développer stratégiquement ses compétences dans la fabrication de ses propres mouvements, la construction d’une nouvelle manufacture était devenue évidente.

Il a suffi de 21 mois pour construire ce «Manufakturzentrum», selon la terminologie officielle. Les façades vitrées avec leurs profilés noirs contrastent avec les avant-toits blancs en surplomb. «En 1868 déjà, notre fondateur Florentine Ariosto Jones combinait horlogerie traditionnelle et méthodes de production avancées, explique Christoph Grainger-Herr. Depuis, nous n’avons cessé de développer cette approche.» Sur ce nouveau site de production, IWC réunit sous un même toit et sur une surface de 13’500 m2, la production de quelque 1’500 composants différents, l’assemblage des mouvements ainsi que la fabrication et le montage des boîtiers. Près de 240 postes de travail ont été transférés ou créés, sur une capacité totale de 400.

Un vieux rêve

Pour Andreas Voll, COO d’IWC, c’est un vieux rêve qui devient réalité: «Ce nouveau bâtiment nous a donné l’occasion de concevoir nos processus de production avec précision, de manière a` obtenir un circuit optimal et une qualité parfaite. A titre d’exemple, la totalité de la valeur ajoutée - de la matière première au mouvement de manufacture terminé - est désormais obtenue sur un seul étage, dans un ordre logique. J’en rêvais depuis que j’ai commencé chez IWC en 2007!» Un étage qui ressemble parfois à une usine high-tech: afin d’éviter toute contamination à la poussière, l’assemblage a lieu dans une atmosphère de salle blanche, dans des conditions similaires à celles de la production de puces informatiques. Ce sont ainsi 50’000 m3 d’air qui sont brassés chaque heure.

Mais si le moindre détail a été pensé pour le travailleur, le visiteur n’a pas été oublié pour autant. A l’intérieur de la manufacture, celui-ci se voit proposer une véritable excursion à la découverte des horlogers. Plusieurs postes didactiques jalonnant son parcours balisé, de même qu’une caméra astucieusement placée à l’intérieur d’une machine de tests, lui permettent de vivre en direct la naissance quasi complète d’une montre.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved