Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Swatch Group affiche une santé insolente et dégage un bénéfice record
 
Le 19-07-2018

Les millennials et la vogue du vintage portent Swatch Group, qui a engagé 800 personnes.

Le No 1 mondial de l’horlogerie boucle son premier semestre 2018 sur des chiffres sans précédent. Le chiffre d’affaires progresse de 14,7%, à 4,27 milliards de francs, une progression jamais atteinte dans l’histoire de Swatch Group. Manifestement, les montres connectées n’ont pas entamé le capital confiance accordé par le public aux montres mécaniques, mais pas seulement elles.

Tous les segments sont à la hausse, de l’entrée de gamme (Swatch) au sommet de la pyramide (Breguet), en passant par Longines, Omega ou Tissot. «Notre croissance est largement soutenue dans l’ensemble des régions et la tendance s’est poursuivie au mois de juillet», a déclaré Nick Hayek. Le directeur général se montre optimiste pour la suite: «Rien n’empêche Swatch d’atteindre une croissance à deux chiffres en monnaies locales à la fin de l’année.» Ceci malgré le ralentissement que devrait connaître l’horlogerie durant la deuxième moitié de l’année, dans la mesure où elle avait quelque peu repris de la vigueur au deuxième semestre 2017.

L’e-commerce confirme

Le bénéfice net a augmenté de 66,5%, à 468 millions de francs, et le résultat opérationnel de 69,5%, à 629 millions de francs. L’Amérique du Nord et l’Asie caracolent en tête des marchés qui soutiennent cette reprise amorcée au dernier trimestre 2017, avec une hausse à deux chiffres, suivies par l’Europe (excepté la France et l’Espagne, à la croissance plus timide, notamment en raison de la crise catalane pour cette dernière).

Tous les canaux de distribution renvoient le même signal positif, que ce soit dans le commerce de détail, de gros ou même l’e-commerce, qui confirme sa percée. La montre, même chère, s’achète dorénavant de plus en plus facilement sur des plateformes propres ou des sites de grossistes.

Soif d’authentique

Une tendance attendue, étant donné que les millennials manifestent une forte demande «pour des produits de marque authentiques et innovants, quels que soient les segments de prix», indique Swatch Group dans un communiqué. Le vintage a la cote, mais l’intérêt du client va au-delà du seul produit. «Les consommateurs dans le monde entier souhaitent être mieux informés sur la fabrication et l’origine des produits Swiss made parce qu’ils s’intéressent au caractère unique et à la crédibilité de ceux-ci.»

Au vu de la croissance saine, Swatch Group «a été en mesure d’engager plus de 800 nouveaux collaborateurs, pour la plupart dans les sociétés de production en Suisse». Le total des effectifs passe ainsi à 36'200 employés, par rapport à 35'000 à la fin de juin 2017 et 35'400 à la fin de décembre. Cependant, la forte demande a déjà provoqué quelques problèmes sur les lignes de production de certains secteurs, et le groupe a investi 242 millions de francs au premier semestre dans l’outil de production (+18,6%) afin d’augmenter les capacités.

Enfin, les stocks de marchandises ont eux aussi augmenté, de 380 millions de francs (+6%), à près de 6,7 milliards, 80% étant constitués d’or et de diamants. «Au vu des turbulences dans le commerce mondial, avec l’introduction de surtaxes douanières, il est d’une importance stratégique de détenir davantage de stocks de matières premières», précise le groupe.

Ivan Radja avec AWP
24heures.ch

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved