Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Prière de renvoyer ces bijoux radioactifs!
 
Le 09-05-2018

La poudre minérale utilisée pour leur fabrication contient de l'uranium et du thorium, s'inquiète l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Une entreprise suisse a vendu des «bijoux ions négatifs» contenant des matériaux radioactifs. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a demandé par courrier aux acheteurs de lui renvoyer les bijoux concernés.

Le porte-parole de l'OFSP Daniel Dauwalder a confirmé lundi cette information à la radio privée zurichoise Radio 24. Une entreprise a importé en Suisse de la poudre minérale, provenant de Chine, avec des valeurs élevées en uranium et thorium, naturellement radiocatifs, a-t-il expliqué à l'ats.

Cette poudre a servi à la confection de bijoux sous l’appellation de «bijoux ions négatifs», vendus sous forme de colliers, bracelets ou boucles d’oreilles à quelque 220 clients. M. Dauwalder n'a pas voulu préciser le nom de l'entreprise concernée.

Radiations nocives

Selon les informations publiées sur le site internet de l'OFSP, ces bijoux produisent des radiations nocives pour les cellules de la peau. Si le bijou est porté pendant plusieurs heures par jour durant l'année, la limite de dose pour la peau fixée à 50 milli-Sievert par année peut être dépassée.

Les niveaux d’exposition restent cependant dans le domaine des faibles doses et il n'est pas nécessaire de prendre des mesures particulières. Une exposition de longue durée augmente cependant le risque de cancer de la peau. Selon M. Dauwalder, de nombreux bijoux ont déjà été envoyés à l'OFSP. Ils sont éliminés de manière spécifique et ne doivent en aucun cas être éliminés comme déchets ménagers.

Le rayonnement radioactif de la poudre minérale a été détecté lors de mesures réalisées par les douaniers en Allemagne, a expliqué M. Dauwalder. Ces derniers ont informé l'OFSP, qui a alors contacté la société qui a utilisé la poudre minérale dans ses bijoux. L'OFSP a informé début avril les acheteurs de ces bijoux sur les radiations nocives de ces derniers.

LE MATIN

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved