.
A PROPOS
En chiffres

Témoignages

Recherche de solutions

Contact

 



Kering poursuit sa mue au sud des Alpes
 
Le 25-01-2019

Alors que 122 employés de Luxury Goods International (LGI) seront finalement transférés en Italie, la presse locale annonce la reprise d'un site industriel désaffecté dans la région de Locarno, avec à la clé la création de plus d'une trentaine de postes.

La restructuration des activités du groupe de luxe Kering se poursuit au Tessin. Un site industriel a été repris par Kering dans la région de Locarno. Trente postes pourraient être créés.

En octobre dernier, 150 employés de LGI, sur les 900 que compte Kering dans le canton italophone, s'étaient vus proposer un transfert à d'autres sites du groupe à Milan, Novare ou Florence. Au final, les 122 qui ont accepté ont obtenu un plan d'accompagnement négocié avec le syndicat OCST, qui prévoit le maintien du salaire brut suisse, ainsi qu'une indemnisation forfaitaire de 5700 francs, a indiqué mercredi soir TeleTicino.

La chaîne locale précise que 4 collaborateurs touchés ont trouvé "une solution interne", alors que les 22 qui ont refusé le transfert devraient se voir verser une indemnité équivalent à six mois de salaire, à condition d'accepter un prolongement de la période de préavis jusqu'à fin mai 2019.

Le portail d'information Liberatv a quant à lui rapporté que Kering a décidé de louer à Riazzino, dans la zone industrielle de Locarno, un bâtiment ayant appartenu au conglomérat italien Pramac, dont la filiale helvétique avait fait faillite au printemps 2012.

Confirmée par le maire adjoint du chef-lieu touristique, l'arrivée du groupe de luxe français sur les rives du lac Majeur devrait déboucher à terme sur la création de quelque 35 emplois.

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved